www.archive-net-2013.com » NET » K » KARTOFFELKAEFIG

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

    Archived pages: 377 . Archive date: 2013-05.

  • Title: kartoffelkäfig | les empêcheurs de patatoser en rond
    Descriptive info: .. kartoffelkäfig.. les empêcheurs de patatoser en rond.. Aller au contenu.. À propos.. La Réunion.. Montréal.. Istanbul.. Articles plus anciens.. 12.. mai.. 2013.. Laisser un commentaire.. Catégories:.. De-ci de-là.. Il y a des jours où on se sent un peu merdeux.. Hier soir, couché bien trop tard.. Levé dans le pâté, et endormi en racontant des histoires à Gaspard ce matin : du fait, manqué à ma promesse de me joindre à la balade familiale du dimanche matin.. Et puis, à peine le repas de midi avalé, me voici en route pour l université, où je vais m enfermer cet après-midi pour préparer mes auditions — deux chances de devenir maître de conférences la semaine prochaine.. En traversant notre quartier, je tombe sur des affiches annonçant.. Anneler günü.. : aujourd hui, c est la fête des mères en Turquie.. J aurai au moins servi à gérer la grosse colère de Gaspard ce midi, qui ne voulait pas terminer son assiette.. À part ça, peu de changement par rapport à ces derniers jours où je suis bien peu présent à la maison.. Le nez en l’air.. 10.. mar.. 1 commentaire.. Ailleurs.. ,.. Paraît qu’il va neiger à Saint-Brieuc mercredi.. Je n’ai pas regardé la météo d’Istanbul : juste mes yeux dehors, cet après-midi, le nez au vent du quartier, et c’est le printemps.. Méfiance, m’ont prévenu les collègues.. À Istanbul, le temps est, jusqu’avril, particulièrement imprévisible, et il peut — ici aussi — neiger sans crier gare.. Et alors ? Aujourd’hui, c’est le printemps.. Demain, c’est demain….. Demandez-moi ce qui s’est passé dimanche 3 février (et lundi 4, surtout).. 02.. 4 commentaires.. Le Petit Journal.. J’ai failli être en retard.. La journée avait commencé par un de ces moments étranges et inattendus dont la sordide absurdité laisse sans voix.. Elle s’est terminée par une explosion de bonheur dont j’ai failli rater le début, et je m’en serais voulu.. Énormément.. Nous avions une réunion de notre groupe d’habitat participatif à la maison.. Lauriane s’était proposée de garder les enfants chez elle durant l’après-midi : vers 14h, nous débarquions donc avec Gaspard, buvions un thé, embarquions Erwan dans la voiture, direction chez nous, en route vers l’inattendu.. Déjà, c’est un peu étrange de ne pas arriver le premier à une réunion qui a lieu chez soi — évidemment, nous avions pris un peu de retard au thé, mais heureusement, les premiers venaient d’arriver et n’avaient pas eu à attendre devant la porte de l’immeuble.. On se gare, on se dit bonjour.. Je ne sais plus qui se retourne en premier, mais très vite nous avons tous le regard fixé sur une vieille dame, vêtue d’une simple blouse — il fait froid, ce 3 février —, avachie sur un fauteuil roulant qu’elle semble avoir du mal à contrôler et qui descend inexorablement la pente de la place Glais-Bizoin.. Bigre, que fait-elle là ? On n’aura pas la réponse à cette question, mais on apprend tout de même qu’elle pensionne à la résidence Édilys, quelques centaines de mètres plus haut.. Erwan et moi la ramenons à ses pénates.. En bas, on sonne.. Ça s’ouvre tout seul.. Ascenseur, troisième étage.. La dame est un peu sourde, mais elle sait où elle habite.. À l’accueil cependant, personne.. La dame veut de toute façon aller à sa chambre et n’a que faire d’attendre.. Dans les couloirs, personne.. Dans un recoin, trois petites vieilles regardent la télé.. «.. Oh ! oui, je crois qu’elle habite par là.. » Trouvé sa chambre, la dame sur son lit, son châle sur les épaules, nous reprenons le couloir dans l’autre sens.. Accueil à nouveau : personne toujours.. Bouton rouge : appel.. Ça sonne.. Ça sonne même à l’accueil où nous nous trouvons, mais où aucun accueillant n’est visible.. Faut-il que nous décrochions nous-mêmes et répondions à notre propre appel ? Juste avant de basculer dans la science-fiction, une voix : «.. Allô !.. » C’est à nous ? «.. Nous avons trouvé la dame de la chambre XXX dans la rue, nous l’avons ramenée dans sa chambre.. — Merci.. ».. C’est tout ? C’est tout.. C’est au moins un merci.. C’est aussi une des résidences les plus chères du coin.. Mais le dimanche, c’est un moulin : on y entre comme on en sort.. Ni vu, ni connu.. Pourquoi nous essayons de monter ce projet d’habitat participatif, nous le savions déjà.. Depuis ce dimanche, nous avons la preuve par l’absurde de la pertinence de  ...   lui avait expliqué qu’il fallait au contraire soulever légèrement le bassin : le chemin est plus naturel, et cela soulage les douleurs.. Mais vu l’heure à laquelle j’arrive, il serait malvenu de faire des commentaires.. Quelques contractions passent.. Enfin, Céline me lance un regard, le premier depuis que je suis arrivé : «.. T’étais où ?.. » Sourire embarrassé.. Pas le moment non plus de tenter une explication foireuse.. Le travail continue — oui, ça s’appelle comme ça : le « travail ».. C’est un vrai boulot : ça fait mal et ça a l’air d’être bien plus long que ça ne dure en réalité.. Voici la tête.. Une épaule.. Céline crie.. Deuxième épaule.. Délivrance.. Cordon.. Peau à peau.. Peau à peau, jolie expression pour le plus beau des moments.. Le bébé dans le sein de sa mère.. La sage-femme, la stagiaire, l’aide-soignante ne t’arrachent plus ton bébé comme cela a pu se faire autrefois.. Si tout va bien — et tout va bien ! —, y a-t-il un meilleur endroit pour un bébé qui vient de naître que la poitrine de sa mère ? Très vite, il perd ce teint bleu-gris de la naissance, prend des couleurs de bébé et trouve le sein.. Première tétée.. Il est temps de lui donner un prénom.. Ce sera Achille, né à quatre heures le quatre février deux mille treize.. Bienvenue et longue vie, Achille.. Quand je pense que j’ai vraiment failli être en retard.. Je m’en serais vraiment voulu.. L’asile le plus sûr.. 13.. jan.. Le Treupart.. Politique.. Mon cher Gérard,.. Tu n’es pas gâté ces temps-ci.. On te reproche de gueuler un peu trop fort, et même d’être trop gros.. C’est pas gentil.. — il y en a même.. qui se moquent.. Mais ça va s’arranger.. Car aujourd’hui, moi, habitant unique, membre de droit du conseil des habitants et plénipotentiaire délégué du territoire autonome et autogéré du Treupart (qui n’est ni ici, ni ailleurs, puisqu’il est au.. Treupart.. ), j’ai décidé de faire une déclaration.. Je voulais t’accorder, par décision collective, unanime et consensuelle du conseil des habitants du Treupart, la citoyenneté d’honneur et un passeport de notre beau territoire virtuel et pas démagogique.. Le problème, c’est que Le Treupart ne connaît ni le concept de nationalité, ni celui de propriété privée.. Mes plans sont donc tombés à l’eau et tu risques de devoir te démerder tout seul.. [.. 1.. ].. Cependant, nous ne manquons ni de générosité ni de bons conseils, au Treupart.. C’est pourquoi je t’envoie l’adresse de deux amis, dont l’engagement et l’intégrité devraient te rappeler des valeurs que tu as, par le passé, incarné avec tant de fougue — ou alors ça n’était que du spectacle ? Ces deux amis se nomment.. Jacques Tardi.. et.. Didier Porte.. Qui montrent que l’honneur consiste aussi — et peut-être surtout — à ne pas rechercher les honneurs.. Ça va, il ne fait pas trop froid, à.. Saransk.. ? [.. Catégories.. Choisir une catégorie.. Ailleurs (23).. Istanbul (10).. La Réunion (10).. Le Treupart (1).. Montréal (1).. Paimpol (1).. Saint-Brieuc (1).. Écologie (22).. Butinerie (6).. Chiffres (1).. Cinéma (7).. Compète (5).. De-ci de-là (72).. Demain(s) (3).. Glob glob (4).. Hôtellerie (6).. Journaux (21).. Ky (5).. Le Petit Journal (15).. Livres (6).. Maison sucrée maison (6).. Manger (14).. Mots (5).. Musique (39).. Photo (13).. Politique (71).. Rue piétonne (5).. Tévé (6).. Thèse (4).. Théâtre (2).. Transports (15).. Archives.. Choisir un mois.. mai 2013.. mars 2013.. janvier 2013.. décembre 2012.. novembre 2012.. octobre 2012.. septembre 2012.. mai 2012.. avril 2012.. mars 2012.. janvier 2012.. septembre 2011.. août 2011.. juillet 2011.. juin 2011.. mai 2011.. mars 2011.. janvier 2011.. décembre 2010.. octobre 2010.. juin 2010.. mai 2010.. avril 2010.. mars 2010.. février 2010.. janvier 2010.. décembre 2009.. novembre 2009.. octobre 2009.. septembre 2009.. août 2009.. juillet 2009.. juin 2009.. avril 2009.. février 2009.. janvier 2009.. décembre 2008.. novembre 2008.. octobre 2008.. septembre 2008.. août 2008.. juin 2008.. mai 2008.. avril 2008.. mars 2008.. février 2008.. janvier 2008.. décembre 2007.. novembre 2007.. octobre 2007.. septembre 2007.. août 2007.. juillet 2007.. juin 2007.. mai 2007.. avril 2007.. mars 2007.. février 2007.. janvier 2007.. décembre 2006.. novembre 2006.. octobre 2006.. septembre 2006.. août 2006.. juillet 2006.. juin 2006.. mai 2006.. avril 2006.. mars 2006.. novembre 2005.. juillet 2005.. juin 2005.. Recherche.. Dernièretés.. 1162.. Voyage en solitaire.. Derniers commentaires.. Ninette dans.. Lucas dans.. Angélique dans.. Fine dans.. Aether Child Theme by.. altamente decorativo.. &.. bendler.. tv.. | built on.. Thematic Framework..

    Original link path: /
    Open archive

  • Title: À propos
    Descriptive info: 16.. fév.. 2008.. kartoffelkäfig est le glob personnel de Loïc Ballarini.. J y poste des billets écrits au jour le jour, des choses écrites il y a plus longtemps, des histoires racontées aujourd hui mais qui se sont passées hier, et ça suffit comme ça.. La chronologie de ce site est à envisager comme un jeu de pistes sans autre règle que celle de mon humeur.. Ainsi :.. le premier billet jamais posté se trouve.. là.. le premier billet réellement « public » (c est-à-dire publié en prévenant les copains) est.. ici.. le premier billet de la chronologie apparente (celui qui a la date de parution la plus ancienne) est pour l instant.. celui-ci.. le premier billet que l on découvre en arrivant sur le site est tout en haut de la.. page d accueil.. Il y a aussi des photos, que je poste quand j ai le temps.. Quelques-unes sont disséminées dans les billets, d’autres sont.. ailleurs.. (mais ça fait longtemps que ça n’a pas été mis à jour, par là).. En ce qui  ...   rêvais d’être correcteur — ça m’a passé (quoique…) —, mais je reste assez chiant sur l’orthographe et la typographie.. kartoffelkäfig utilise donc l’argument CSS.. @font-face.. pour afficher les excellentes polices libres Linux Libertine (texte) et Linux Biolinum (titres), créées par.. Philip Poll.. L’extension.. SmartyPants Typographer.. permet quant à elle de proposer une typo dans les normes.. Avec des espaces insécables où il faut autour des guillemets et autres signes de ponctuation… merci Michel Fortin !.. Au rayon plugins, kartoffelkäfig utilise aussi et entre autres :.. Audio Player.. de l ami.. déjà cité (le joli lecteur de fichiers audio).. Subscribe to comments.. de.. Mark Jaquith.. Jennifer.. (prévient quand de nouvelles contributions sont ajoutées à un billet).. WordPress Database Backup.. Scott Merrill.. (pour sauvegarder tout ça).. Sauf mention contraire, tous les textes et photos publiés sont de moi et placés sous licence.. Creative Commons.. Paternité/Pas d’utilisation commerciale/Pas de modification.. En ce qui concerne la musique, soit j ai participé directement, soit… non.. Mais j écoutais aux portes.. Même licence.. Sauf mention contraire, mais je l ai déjà dit..

    Original link path: /qui-ca/
    Open archive

  • Title: La Réunion
    Descriptive info: Commentaires fermés.. La Réunion, sommaire.. Vous retrouverez ici tous les billets consacrés à notre voyage à La Réunion, début 2007.. La date et l’heure de publication correspondent à celles où la photo a été prise.. On peut agrandir les photos en cliquant dessus.. Notez que cette série est toujours en cours (il en manque entre.. 6.. fin.. , je ne désespère pas de les écrire un jour)..  ...   Camaïeu de gris.. Découvrir le côté breton de La Réunion.. 4.. La vie en noir et blanc (photos en couleurs).. Se demander comment des arbres ont bien pu pousser là.. 5.. Brumes matinales.. Se lever pour le soleil.. Le mérite-t-il?.. 6.. Atterrissage mouvementé.. Faire les courses, transpirer, espérer n’avoir pas besoin de secours.. Fin.. Petit dictionnaire hautement subjectif et vaguement impressionniste de La Réunion.. Faire une liste..

    Original link path: /la-reunion/
    Open archive

  • Title: Montréal
    Descriptive info: nov.. 2012.. Quelques jours à Montréal au printemps 2012, en pleine éclosion de colère et de carrés rouges.. Un seul billet pour l instant, mais des dizaines et des dizaines de photos qui mériteraient un peu de classement et quelques lignes pour aller avec… à suivre.. Maurice.. Prendre l avion.. Mais un petit avion..

    Original link path: /montreal/
    Open archive

  • Title: Istanbul
    Descriptive info: Je suis arrivé à Istanbul en septembre 2012 pour y.. travailler.. J espère aussi y flâner….. À cheval sur une poule.. Atterrir.. Prévenir qu on a atterri.. À quelle heure passe le bus ?.. Demandez-vous plutôt si celui-ci va dans la bonne direction.. Cumhuriyet bayramımız kutlu olsun !.. Ça se fête.. Des pieds et des mains.. Une ville se découvre avec les pieds..  ...   prends ton temps….. Le printemps de décembre.. Y a du soleil y a des baklavas.. 7.. Hava çok güzel, di mi ?.. Tu te souviens de la dernière fois où tu as attrapé un flocon sur ta langue en courant sous la neige ?.. 8.. Mes nuits avec Malkolm.. Se détendre et basculer….. 9.. Glisser dans la nouvelle année.. Encore de la neige ?..

    Original link path: /istanbul/
    Open archive

  • Title: kartoffelkäfig | les empêcheurs de patatoser en rond | Page 2
    Descriptive info: Articles plus récents.. 01.. 2 commentaires.. Musique.. Paimpol.. C’est la seconde fois seulement, en 36 ans, que je passe les fêtes seul.. La première fois, c’était en 2000 : j’avais été embauché au.. Penthièvre.. deux semaines avant Noël, c’était un peu trop frais pour prendre des vacances.. Je n’avais pas encore d’appartement à Saint-Brieuc, et logeais donc à Paimpol chez mes parents — qui, eux, étaient retournés en Franche-Comté voir la famille.. Ils avaient bien fait les choses, me laissant un sapin et des cadeaux à ouvrir, mais tout de même, le réveillon de Noël fut un peu glauque.. Je me souviens m’être promené en fin d’après-midi dans les rues de Paimpol.. Place du marché, des animations, un podium, de la musique dans les hauts-parleurs de la ville, lumières égayant la nuit tombante.. Mais c’est petit, le centre de Paimpol : à peine sorti des deux ou trois rues concernées, retour à la réalité.. Trottoirs gris, plus de décorations ni de chalands s’affairant aux achats de dernière minute.. Jusque quelques vieux rentrant chez eux le dos courbé, tenant à la main le même sac de courses que tous les autres jours de l’année.. Rentré déprimé, j’avais trompé le blues qui s’installait en me calant dans un fauteuil avec les livres offerts ce soir-là et déballés tout seul.. Autant dire que retourner au travail fut un plaisir.. Cette année, c’est différent.. On ne fête évidemment pas Noël en Turquie et, à part pour quelques collègues qui ne comprennent pas pourquoi.. , ce sont des jours comme les autres.. Lundi 24 décembre donc, dernier cours de turc, suivi d’un agréable pot avec Didem, ma meilleure prof de turc du monde, et William, qui est d’accord bien que déjà en intermédiaire.. En rentrant, ouverture de deux colis arrivés le matin même, précieusement gardés au fond de mon sac toute la journée, le premier envoyé par mes parents et le second, je le découvre tout à la fin, par tous les copains de Saint-Brieuc.. Merci, merci, merci ! Je sautais tellement partout que j’ai eu du mal à me coucher.. Autant dire qu’aller au travail le lendemain — j’avais cours à 9h — fut un peu difficile.. Pour Nouvel-an, je n’avais rien prévu, ayant décidé de me laisser guider par le hasard.. Qui a failli m’entraîner sur la rive anatolienne avec Idil et Mutlucan, mais leur soirée est tombée à l’eau.. J’allais me rabattre sur le cinéma mais, arrivé à l’arrêt de bus, je me suis rendu compte que j’avais oublié ma carte d’abonnement et, une fois rentré à la maison, je n’ai plus eu le courage de ressortir.. Petite soirée de lecture, le cinoche étant reporté à aujourd’hui.. Kesstuvavoir ? Ben, ce qu’il faut voir à la période de Noël, et qu’à l’époque de la trilogie précédente nous étions justement allés voir chaque fois en famille : les aventures d’un hobbit aux pieds velus et d’un homme dégénéré aux yeux globuleux.. Séance à 18h, en 3D, version originale sous-titrée.. Un morceau de chocolat et j’y vais.. Demain commencent les corrections des examens et la préparation des rattrapages.. Mon disque de Noël :.. Betty Davis.. , de Betty Davis.. Mes derniers disques de 2012 :.. High Violet.. , de The National.. Hallucination Engine.. , de Material.. Bodily Functions.. , de Matthew Herbert.. Mes premiers disques de 2013 :.. AlasNoAxis.. , de Jim Black.. Vers les lueurs.. , de Dominique A.. Certains sont rentrés en France pour l’occasion, en déplaçant leurs cours, et je n’ai pas de problème avec ça — j’ai moi-même fait un saut de puce début décembre à Saint-Brieuc, et me suis arrangé pour pouvoir profiter au maximum de l’intersemestre afin de ne pas rater l’accouchement.. Ce qui me tue, ce sont ceux — rares heureusement — qui voudraient que le monde entier se plie à leurs désirs et que la Turquie leur offre des vacances à Noël.. On ne doit pas vivre dans le même monde.. Sont énervants, ces normaliens : à peine sortis de la crèche, arrivés en même temps que toi à Istanbul et déjà quasi-turcophones et Stambouliotes de naissance.. Par contre, ils s’enrhument vite : encore fragiles, ces bébés-là.. 23..  ...   près de la cheminée.. Le soir, Yvon aurait sorti d’un placard, comme on montre un trésor, les morceaux de comté et de gruyère suisse qu’il laisse soigneusement vieillir afin de donner du goût à la fondue.. Dans le caquelon, il aurait ajouté le petit verre de goutte qui fait la différence et, les estomacs se remplissant, la conversation aurait roulé derechef sur des horizons aussi gelés qu’accueillants.. Le bonheur, bis.. Mais ce matin, je n’étais pas aux Fourgs.. J’étais comme il se doit à Istanbul, émergeant de la première nuit où j’ai eu froid.. Hier la température n’était pourtant pas si basse, autour de 8ºC, mais il y avait un vent coupant et glacé comme la bise de l’est de la France.. Dans la nuit, le vent est tombé, et le thermomètre aussi, passant sous zéro et permettant aux premiers flocons de recouvrir la rue, le quartier, la ville.. Ici pas de jardin, et encore moins de skis, mais un sourire de la même béatitude en sortant pour aller bosser.. Rien, ni les bus qui t’éclaboussent, ni les trottoirs qui glissent, n’a pu m’enlever ce sourire aujourd’hui.. La neige en ville, me direz-vous, ce n’est pas celle de la campagne : elle est noire et fondante, et guère bucolique.. Peut-être.. Mais la neige à Istanbul est aussi belle qu’était épais le brouillard qui recouvrait le Bosphore d’un manteau de douce mélancolie.. À quand la journée du « changement » ?.. 18.. Saint-Brieuc.. Aujourd’hui, nous disent les Nations unies.. , c’est la.. Journée internationale des migrants.. En France, qui le pouvoir « socialiste » va-t-il bien pouvoir trouver à expulser ? Qui va-t-il mettre à la rue ou l’y laisser, au mépris des lois qui imposent l’accueil des demandeurs d’asile ?.. Pour se mettre les yeux en face des trous, je copie ici un mail récent émanant d’un membre de la Cimade et du Réseau éducation sans frontières des Côtes-d’Armor — j’ajoute juste un lien sur le squat de Pacé.. C’était le 2 décembre, c’est un exemple comme ça.. Parmi d’autres.. Parmi d’autres journées où les migrants, c’est internationalement qu’on se fout de leur gueule.. Bonjour,.. Des nouvelles.. 1) Comme vous le savez,.. le squat de Pacé a été démantelé.. , la très grande majorité des familles ont été relogées un peu partout dans le 35 afin de briser la solidarité.. Le matin de l’expulsion ils ont été invités à se rendre à la préfecture pour se voir attribuer un hébergement provisoire, les militants n’ont pas eu le droit de rentrer.. Une fois qu’on leur eut attribué leur lieu de destination on les a fait sortir par l’arrière à l’abri des regards pour les mettre dans un taxi (certaines familles 2 taxis).. Beaucoup sont en milieu rural, sans moyen de transport, sans Restos du cœur… certains doivent se rendre à la Cour Nationale du Droit d’Asile (CNDA) la semaine prochaine, comment feront-ils ? Je vous passe les détails sordides … de quoi nous plaignons-nous, ils ne vont plus pouvoir manger, mais ils ont un toit !.. 2) Lana et son petit garçon de 5 ans sont à l’hôtel jusqu’à demain après ? je tel au CG demain matin.. 3) La famille hébergée à Trégueux va devoir quitter les lieux, les vacances sont terminées, au mieux ils seront à l’hôtel à Saint-Brieuc, où ils devront se réhabituer à manger froid, au pire ils seront envoyés à l’autre bout du département, ou pire.. La Cimade 22 a pris des engagements auprès de la mairie, j’espère que nous pourrons les tenir, en tout état de cause merci à cette municipalité de leur avoir épargné la rue pendant un mois et en particulier merci à Catherine Signé.. Je téléphone au 115 et au maire demain.. 4) Toutes les familles à l’hôtel mangent froid, parfois depuis plusieurs mois.. 5) Je recherche du matériel pour nourrisson (11 jours) pour une maman Dublin 2 qui sera à l’auberge de jeunesse demain merci de votre aide.. Éric.. PS : je ne sais pas combien il y a encore de personnes à la rue, car certaines n’ont aucun contact+ voire pas de téléphone.. C’est pas un oxymore, ça, Nations unies ? [..

    Original link path: /page/2/
    Open archive

  • Title: kartoffelkäfig
    Descriptive info: Publié le Dimanche 12 mai 2013 Catégories:.. Cliquez ici pour annuler la réponse.. Votre e-mail ne sera.. jamais.. publié ni communiqué.. Les champs obligatoires sont indiqués par.. *.. Nom.. E-mail.. Site web.. Commentaire.. Vous pouvez utiliser ces balises et attributs.. HTML.. :.. a href= title= abbr title= acronym title= b blockquote cite= cite code del datetime= em i q cite= strike strong.. Me prévenir si d'autres commentaires sont ajoutés à ce billet.. Souscrire sans commenter.. E-mail :..

    Original link path: /2013/05/12/1162/
    Open archive

  • Title: Archives par catégorie : De-ci de-là
    Descriptive info: Archives par catégorie :.. Et puis, à peine le repas de [.. ].. Et [.. Pour un peuple thaumaturge.. oct.. Mots.. Deux interactions.. La première entre un investisseur et une fonctionnaire, la seconde entre un peuple et ses représentants.. La première a beaucoup tourné sur les réseaux sociaux ces derniers jours — et c est mérité : l investisseur est odieux, disant si bien ce que  ...   « socialiste » ; [.. Qu’est-ce que tu dis ?.. 11.. avr.. Une des beautés de la langue, qui fait que l’on peut s’en amuser et s’en délecter, c’est la plurivocité.. Bien rares les mots à sens unique.. Bienheureux les écrivains, les joueurs, les apprenants qui, volontairement ou non, collisionnent les significations, doublent ou triplent la valeur des expressions et emportent la raison dans de rafraîchissants tourbillons..

    Original link path: /category/de-ci-de-la/
    Open archive

  • Title: Le nez en l’air
    Descriptive info: Article suivant.. Publié le Dimanche 10 mars 2013 Catégories:.. Un.. commentaire.. Ninette.. Le 13 mars 2013 à 16:33.. |.. Permalien.. Demain c est demain, bien sur mais que ces fleurs de pommier sont belles et donnent envie de soleil.. Ici on caille, il a plu tout plein et maintenant le froid continue et quelques flocons tournoient.. En Normandie, dans le Nord, en Bretagne, en Ile  ...   parc et Thomas est resté à Torcy et nous,nous nous réjouissions d avoir une maison pleine de monde.. C est raté de chez raté.. La télé a montré des congères d 1,50m sur les routes des lieux cités plu haut.. Il faut espérer que c est le dernier sursaut de l hiver mais peut-être retournons nous à l époque glacière heureusement faudra du temps.. Répondre..

    Original link path: /2013/03/10/le-nez-en-lair/
    Open archive

  • Title: Archives par catégorie : Ailleurs
    Descriptive info: Mon cher Gérard, Tu n’es pas gâté ces temps-ci.. C’est pas gentil — il y en a même qui se moquent.. Car aujourd’hui, moi, habitant unique, membre de droit du conseil des habitants et plénipotentiaire délégué du [.. La première fois, c’était en 2000 : j’avais été embauché au Penthièvre deux semaines avant Noël, c’était un peu trop frais pour prendre des vacances.. Je n’avais pas encore d’appartement à Saint-Brieuc, et logeais donc à Paimpol chez mes parents — qui, [.. La famille étant loin, pourquoi ne pas [..

    Original link path: /category/ailleurs/
    Open archive

  • Title: Archives par catégorie : Istanbul
    Descriptive info: Ç’aurait pu être chez Sylviane et Yvon, aux Fourgs, dans cette ancienne ferme comtoise où je ne suis pas retourné depuis près de dix ans.. Arrivés au fond du [..

    Original link path: /category/ailleurs/istanbul/
    Open archive


  • Archived pages: 377