www.archive-net-2013.com » NET » I » IAMATOURIST

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

    Archived pages: 115 . Archive date: 2013-05.

  • Title: I am a tourist !
    Descriptive info: .. I am a tourist !.. Search.. Main menu.. Skip to primary content.. Skip to secondary content.. Accueil.. Les vidéos.. Ma caméra.. A propos.. Post navigation.. Older posts.. I am a tourist … in Marocco.. (mai 2012) [video].. Posted on.. 3 novembre 2012.. by.. I am a tourist.. 1.. J ai eu la chance en mai 2012 de faire un raid en 4 4 à travers le Maroc : nous sommes allés de Marrakech à Ouarzazate, en passant par le désert de sables, traversant des oasis bien fleuries.. Nous avons profité de paysages magnifiques, verdoyants, perdus au milieu de nulle part, des villages troglodytes accoudés aux oueds.. Pour faire court : c était super joli.. J ai voyagé grâce à JMO Aventures (.. le site est ici.. ), c était parfait.. Voici donc un résumé de cette semaine dans le désert marocain.. Bon visionnage !.. Posted in.. Afrique.. ,.. Vidéo.. |.. Tagged.. désert.. Maroc.. Oued.. Reply.. Mongolie 7/? : Le début du désert mongole (juillet-août 2009).. 18 octobre 2012.. Ce qui s’est passé dans les épisodes précédents :.. Mongolie, te voilà ! Enfin ! Il ne manquait plus qu une seule chose : partir avec notre van indestructible dans le désert de Gobi pour presque dix jours.. Un ancien état communiste.. Pendant une quinzaine de minutes, nous avons traversé Oulan-Bator, nous sommes passés à côté de bâtiments modernes dans un premier temps, puis des bidonvilles et des industries polluantes ensuite.. On trouve aussi des vestiges d une culture plus ancienne, avec de nombreux temples bouddhistes (la religion principale du pays).. Le centre-ville est très moderne, avec gratte-ciels, centres commerciaux, restaurants : un européen n y serait pas dépaysé, si l on oublie que la misère est présente à chaque coin de rue.. Gratte-ciel à Oulan-Bator.. La Mongolie a une histoire commune avec la Russie : en 1921, le parti communiste est au pouvoir.. Le pays restera pendant des décennies un fidèle allié à la Russie, acceptant même d abriter des bases soviétiques pendant la guerre froide.. Culturellement, on retrouve dans Oulan-Bator l architecture simple et imposante soviétique, mais le plus impressionnant, à mon avis, est le fait que depuis 1940 environ, les mongols ont abandonné l écriture traditionnelle verticale pour un alphabet cyrillique.. Depuis, cet alphabet est utilisé dans la vie de tous les jours ! Vous imaginez si en quelques mois l on passait d un alphabet à un autre, qui de plus est, pas forcément adapté à notre langue ? J aime ce genre de bizarreries.. Un joli petit temple bouddhiste.. En 1991, l URSS éclate et abandonne le communisme.. Depuis, son économie est faible, elle est passée brutalement à une économie de marché que depuis une vingtaine d années.. Le pays manque d industrie et a un retard énorme en éducation (j ai rencontré des dizaines de mongoles en Russie, qui s y sont installés pour y étudier).. Et pas si loin d Oulan-Bator.. Nous avons quitté la ville en longeant une colline : la ville, de loin, paraissait immense : plus d un million de personnes y vit, un peu moins de la moitié de la population du pays.. Et devant nous, rien.. Le désert : seuls des poteaux électriques semblaient se perdre dans le décor.. Nous suivions une longue route goudronnée, qui devenait de moins en moins large à mesure que l on s éloignait de la ville.. Une heure plus tard, nous quittions la Nationale pour un petit chemin de terre à peine balisée.. Le conducteur ne semblait pas gêné par les nombreuses bosses, et conduisait plutôt rapidement, ce qui nous faisait rebondir dans tous les sens à l arrière.. Oui, on a eu mal aux fesses pendant dix jours, mais ça en valait tellement la peine.. Des moutons à perte de vue.. Les premiers paysages étaient très verdoyants, nous y croisions de temps en temps des camions remplis d animaux, d autres touristes que nous saluions, et des bergers qui se baladaient sur leurs chevaux.. Un berger à cheval, dépaysement total !.. Une yourte aux fruits.. Dormir dans une yourte est le rêve de tellement de voyageurs.. Et bien, ce n était pas le mien, mais je l ai quand même fait.. La yourte est l habitation typique du nomade mongole : plus d un million de mongoles vivent encore dedans.. Certains sont pourtant sédentaires, il n est pas rare d en croiser aussi en zone urbaine.. Nos premières yourtes : On voit bien le tuyau du poêle, seule ouverture sur le toit.. Une yourte peut se définir de la sorte : une seule porte d entrée, un poêle au milieu de l habitation, des tapis sur le sol et des lits le long des murs.. C est une maison familiale : elle peut être très grande (plus de cent mètres carrés), mais ne contiendra qu une seule pièce de vie.. Il existe un certain nombre de rituels associés à cette habitation : par exemple, il faut rentrer du pied droit à l intérieur, ou encore éviter de rester trop longtemps debout.. Intérieur d une yourte.. Oui c est très coloré.. Oui, ma photo est moche.. La nuit, il fait froid dans une yourte, très froid.. Les murs en peau et l armature en bois sont faits pour être facilement transportables, et l on perd donc forcément en chaleur.. Le poêle est indispensable ! Pour se réchauffer, les mongoles utilisent des branches de bois, mais aussi des crottes de chameau qu ils font sécher le jour, et c est, étonnamment, un très bon combustible.. Et non, ça ne sent pas mauvais quand on les fait brûler.. Système D pour se laver.. Pour terminer sur une note joyeuse, si vous avez l oeil, vous remarquerez qu il n y a pas de douche ou de toilettes dans la yourte : et bien c est normal.. Ce fut un gros problème pour nous, européens, de ne pas avoir le luxe de se laver quotidiennement, mais en même temps, nous voyagions à travers le désert, alors.. Nous avions donc prévu avant de quitter Oulan-Bator, notre stock d eau pour se laver les dents, les mains, et nous ne prenions des douches que lorsqu on rejoignait des zones urbaines.. Et pour la grosse commission ? Ça, c était tout à fait différent.. C était même assez magique : d habitude, nous allons aux toilettes dans des lieux exiguës, alors imaginez un paysage magnifique à perte de vue, de tous les côtés.. Seul au monde, assis sur son trône.. C était une sensation unique.. C était ça, la liberté.. (Toujours finir par un moment lyrique).. Le meilleur endroit sur Terre pour aller faire ses besoins.. Je vous le jure.. A bientôt pour la suite !.. Asie.. Mongolie.. mouton.. Oulan-bator.. Russie.. yourte.. Leave a reply.. I am a tourist … in Lisboa.. (février 2012) [video].. 26 mars 2012.. 3.. Avec encore du retard (une vraie marque de fabrique), voici la vidéo de mon voyage à Lisbonne, une ville que j ai franchement adoré, et que je vous conseille.. Je ferai un petit article dessus d ici pas trop longtemps, j espère.. En attendant, voici des rues lisboètes ensoleillées, de l alcool à la cerise, des pâtisseries savoureuses et l océan, au loin.. Europe.. ginghina.. Lisboa.. Lisbonne.. pastel de nata.. Replies.. Mongolie 6/? : Oulan-Bator (juillet-août 2009).. 16 mars 2012.. Ce qu il s est passé dans les épisodes précédents :.. Après ces quelques jours à vadrouiller autour du lac Baïkal, nous sommes retournés à Irkutsk.. Nous avons récupéré nos passeports avec le visa pour la Mongolie, et nous avons (enfin) pris le transmongolien.. Le transmongolien.. En réalité, nous avons emprunté le transsibérien jusqu à Oulan-Oude (situé en Russie, à l est du lac Baïkal) puis le transmongolien jusqu à Oulan-Bator.. Beaucoup de Oulan dans cette phrase, il est vrai.. Oulan-Oude signifie le héros rouge , en hommage à Sükhbaatar.. On ne se moque pas de son nom (même si c est extrêmement tentant) , car ce monsieur était un grand leader militaire mongole et son autre surnom était : le héros à la hache.. Et là, on ne la ramène plus du tout.. il fait très personnage de Street Fighter, sur ce dessin.. Cette ligne part donc de Sibérie, traverse la Mongolie du nord au sud puis continue jusqu à Pékin.. Durée de trajet jusqu à la capitale mongole : un jour et demi.. Ca peut paraître long, et ça l est, effectivement, surtout qu environ 1/4 du voyage est perdu à attendre à la frontière.. En effet, on doit remplir formalités administratives classiques, mais aussi attendre que les douaniers vérifient de fond en comble ce qui transitent dans les wagons.. Temps d attente : plusieurs heures.. Et personne ne se fâche, en même temps, qui voudrait remettre en cause l autorité russe ?.. Dernier arrêt avant la frontière.. Sans compter le temps que l on a perdu à Naouchki , dernière ville russe avant la Mongolie.. Il n y avait absolument rien à faire, à part se balader dans un minuscule village qui ne vivait que du passage du train : un petit marché où l on pouvait acheter des conneries en tout genre (habits pour enfants, outils, souvenirs) et aussi de la nourriture pour le voyage (noodles, thé, pain).. On trouve des personnes de tout horizon dans le transmongolien.. Le moins que l on puisse dire, c est que l on n était pas dans une centre technologique du pays.. Ici, par exemple, pas de caisse enregistreuse, mais les épiciers calculaient votre facture avec des bouliers.. On est dans une contrée lointaine oublié par les haut fonctionnaires moscovites : ici, le temps s est arrêté et la vie reprend seulement quand un train est de passage.. Premiers pas à Oulan-Bator.. Je n ai pas grand chose à dire concernant le reste du voyage en train : c était quasiment les mêmes conditions de voyage que lorsque j ai emprunté le transsibérien.. Nous étions dans un kupe , avec une chambre de quatre couchettes rien que pour nous.. A peine passé la frontière, les paysages changent : la nature est plus sauvage, la présence humaine se fait moins ressentir.. Et petit à petit, on ne croise plus d habitations.. En même temps, ce si grand pays (1 564 100 km.. 2.. ), plus de deux fois la France, ne possède que 2,7 Millions d habitants.. Cela fait du 1,7 habitant par km.. Moi qui ai toujours eu l habitude de vivre dans de petits studios, j espérais (et j imaginais) la Mongolie comme le pays des grands espaces.. Je n ai pas été déçu.. La paisible gare d Oulan-Bator.. Nous sommes arrivés au petit matin dans la capitale mongole.. A la gare, nous avons eu la surprise de voir que l on était attendu.. Oui, par tous les promoteurs/guides/hôteliers/ bandits/clochards/restaurateurs de la ville.. Nous n avions réservé aucun hôtel, et nous avons donc pu négocier afin de trouver celui qui nous fera le meilleur prix et surtout qui nous amènera au fin fond du désert de Gobi.. Une femme nous proposa chambre et départ dans l après-midi vers le sud du pays.. Banco.. Dans son 4X4 américain, elle nous guida vers son hôtel, nous prîmes (vive le passé simple) une douche, un peu de repos.. Quelques heures plus tard, nous étions prêts à partir à l aventure.. Préparatifs.. Mais avant de partir s évader dans les contrées mongoles, il fallait payer le voyage.. Nous sommes allés retirer de l argent, pour environ 200 euros de monnaie mongole, qui répond au doux nom du de tugrik.. Le taux change était d environ 1700 tugriks pour un euro, donc oui, avec 400euros sur son compte, on est millionnaire en Mongolie.. Les Canada ont des hockeyeurs sur leurs billets, et bien les mongoles font mieux en y mettant des chevaux (et aussi des yourtes).. Plusieurs détails intéressants (enfin, moi je trouve que ça l est) : il existe des billets de 20 tugriks, d une valeur d un centime d euro, ce qui est très pratique dans la vie de tous les jours.. Il existe des pièces, mais bon, c est tellement insignifiant que je n en ai jamais vu.. Les billets de moins de 1000 tugriks représentent Sükhbaatar, le fameux, dont j ai déjà dit qu il ne fallait pas se moquer de son nom.. Les billets de valeur plus élevée ont le portrait de l autre star locale, Gengis Khan.. Notre voiture de compétition.. Avec cet argent, nous avons pu payer la location de la voiture, l essence, et le conducteur mongol, qui allait nous guider pendant ce voyage.. En parlant de la voiture, j ai été surpris de découvrir le véhicule que nous allons utiliser pendant une dizaine de jours : j en avais vu quelques uns en Russie, et ils servaient soit comme taxis collectifs, soit comme ambulance.. Ce sont des vans de l époque soviétique, qui pourraient avoir leur places dans un musée, mais qui semblent plutôt indestructibles et pas prêts de partir à la casse.. Oui, quand on voit l intérieur de la voiture indestructible, on s attend à autre chose.. Nous étions prêts à partir, et à découvrir ce que cache le désert de Gobi.. La suite, au prochain épisode.. mais en attendant, un petit teaser :.. Un désert, un homme seul qui court, des chevaux.. Bienvenue en Mongolie.. frontière.. Sükhbaatar.. transmongolien.. Tugrik.. Mongolie 5/? : Port Baïkal (juillet-août 2009).. 20 janvier 2012.. Dans l’attente d’obtenir nos passeports à Irkutsk (Oblast d Irkutsk), nous avions décidé de passer quelques jours au bord du Lac Baïkal.. L omul, poisson du Baïkal.. L omul, ou.. Омуль.. dans la langue de Pouchkine, est un petit poisson d une vingtaine de centimètres environ.. Il est de la famille des salmonidés comme les truites ou les saumons, et si les catégories de poissons vous passionnent, les articles de Wikipédia sur le sujet sont assez denses pour les non-initiés.. Un bien beau poisson, n est-ce pas ?.. Quand on se promène autour du lac Baïkal, on se rend rapidement compte que l omul est la principale source de nourritures des habitants du coin : la carte de chaque restaurant vous propose de l omul grillé, de l omul en soupe ou de l omul frit.. Au marché local, des dizaines de stands, tous alignés les uns à côté des autres, vendent en HURLANT DES MOTS INAUDIBLES la même chose : du poisson grillé.. Voilà comment cela se passe : chaque vendeur a ouvert chaque poisson pour vous montrer que sa chair est belle et tendre.. Âmes sensibles s abstenir.. Un bien bel étalage de poissons.. On pourrait croire que c est totalement insalubre de laisser son poisson dehors comme cela, mais lorsque j ai pris cette photo (en hiver 2008), la température extérieure était d environ -20 °C.. Ainsi, l utilisation de tout frigo est superflu, probablement un des avantages notoires lorsqu on est vendeur en Sibérie.. Cela fonctionne aussi pour n importe quelle viande dans un marché extérieur d une ville russe, mais là, je n ai jamais osé acheter quoi que ce soit, j étais incapable de faire confiance.. C est le client qui choisit le poisson qui lui convient le mieux, et le vendeur le fait fumer devant lui.. Quelques minutes après, il emballe le ou les omuls dans un sac plastique, et les remets au client en main propre.. Prix de l achat : environ 30 roubles par poisson, un euro environ.. Donc trois fois rien.. Du poisson grillé, du pain et du thé, voici le repas typique des riverains du lac Baïkal.. Honnêtement, c est un des meilleurs poissons que j ai jamais mangé : j en ai consommé chaque jour que j ai vécu autour du lac.. La chair était délicieuse, le goût délicieux, bref, je ne suis pas un spécialiste culinaire de poisson, mais c était incroyablement bon : directement du pêcheur local au consommateur, sans intermédiaire, sans transport.. Il n y a pas de secret.. Comment traverser le lac Baïkal en train ?.. Voici une belle histoire russe que je me dois de vous raconter.. A la fin du XIXème siècle a eu lieu la construction des voies ferrées du transsibérien.. Seulement voilà, le lac Baïkal est quand même un sacré obstacle ! Pourtant, Irkutsk est une ville étape indispensable.. Alors, comment passer de l autre côté le plus simplement ?.. Les architectes russes ont eu l idée d aller tout droit.. Malheureusement, construire un pont de deux cent kilomètres, ce n était techniquement pas possible : ils ont donc pensé à faire traverser les trains sur des brise-glaces.. Un sacré projet tout de même, le voyage plus rapide à vol d oiseau, certes, mais le moins long, probablement pas (imaginez la logistique pour faire passer des wagons sur un  ...   la région d Irkutsk qui est un oblast.. Si vous êtes passionnés par le découpage de la fédération de Russie, et bien,.. vous avez la liste ici.. Bon courage.. Bref : entre ces deux régions, les bouriates sont plus de 380 000 (un peu plus de 10% de la population).. Un avant-gout de la Mongolie.. (@idugan.. com).. Les bouriates sont une ethnie mongole, certains vivent toujours dans des yourtes près du lac Baïkal (en voilà des gens que Frédéric Lopez pourrait rencontrer dans son voyage en terre inconnue).. Il n est pas rare de croiser des bouriates sédentaires dans le centre-ville d Irkutsk, et il est toujours intéressant de voir comment les dernières générations de peuples nomades viennent vivre dans les agglomérations les plus proches.. Si vous voulez en savoir plus,.. c est ici.. La joie de l obtention du visa.. Justement, en parlant de Mongolie, revenons à notre voyage.. Si nous nous sommes arrêtés dans l oblast d Irkutsk, ce n est pas juste pour voir si Jules Verne en avait fait une bonne description.. Pour obtenir un visa pour la Mongolie, il faut évidemment passer par une de ses ambassades.. En Russie, il y en a deux : une à Moscou et une autre à Irkutsk.. En partant de Tomsk, nous n avions guère le choix.. Malgré les tourelles et les militaires à l intérieur de la cour, les fonctionnaires ont été d une remarquable gentillesse et nous ont conseillés quelques paysages à n absolument pas rater.. Une statue imposante, comme on en voit souvent en Russie.. Ici, Alexandre III (Je n avais pas de photo de l ambassade, alors oui, ça n a aucun rapport).. Il existe deux moyens de paiement pour le visa : le prix normal, une trentaine d euros si je me souviens bien (payable en roubles, bien plus intéressant qu en euros).. Dans ce cas-là, l ambassade garde les passeports pour au moins une semaine, l obtention du visa se fait doucement.. Pendant ce temps, il est impossible de quitter l oblast, de réserver un hôtel pour une semaine ou de prendre le train, ce qui est plutôt gênant.. Heureusement, il existe un tarif express , et pour une soixantaine d euros, on obtient un visa à utiliser dans le mois qui vienne, avec seulement deux ou trois jours d attente.. Le conseil du jour : si vous souhaitez obtenir le visa sur place comme je l ai fait, pensez-bien à réserver quelques jours le temps que l administration vous rende votre passeport.. Si vous voulez plus d info,.. l ambassade de Mongolie a répondu à toutes les questions possibles ici.. En attendant le visa, nous avions décidé de passer quelques jours au bord du lac Baïkal.. Mais tout ça sera dans un prochain article !.. Bouriat.. visa.. Mongolie 2/? : Le transsibérien (juillet-août 2009).. 19 octobre 2011.. Première étape de notre voyage : se rendre à Irkutsk, où se trouve le consulat de Mongolie le plus proche.. L étape est obligatoire, les visas indispensables, et nous espérions ne pas trop rester bloqués dans cette ville le temps des formulaires administratifs.. Nous y sommes allés en prenant le train, et prendre le transsibérien, ce n est pas comme prendre le TGV en France : cela n a absolument rien à voir (et je vais vous le démontrer).. Patience et longueur de temps.. Voir.. Tomsk-Irkutsk.. dans une plus grande fenêtre.. Il en fallu, de la patience, pour supporter les trente heures de train entre Irkutsk et Tomsk.. Et oui, plus d une journée pour un trajet d environ 900 kilomètres, ce qui fait, une vitesse moyenne de 30km/h.. Non pas que le train n avance pas (il peut rouler jusqu à 100km/h), mais plutôt que les nombreux arrêts et le changement à Taïga prend énormément de temps (j y reviendrai).. Le transsibérien n est pas un moyen rapide de locomotion, et c est cela qui fait son charme.. On est loin ou pas ?.. A vol d oiseau, la distance entre Tomsk et Irkutsk est donc d un peu moins de 1000 kilomètres.. Pour comparer, c est à peu près égal à un Paris-Madrid et deux Paris-Brest (n oubliez pas de manger cinq fruits et légumes par jour).. Pour nous, européens, dès qu on dépasse la centaine de kilomètres, dès que le trajet dure plus d une heure, on considère que l on va loin.. Pour les russes, en particulier les sibériens, non !.. Vu la taille du pays (11% de la superficie mondiale, 26 fois la France, etc.. ).. , les distances n ont plus les mêmes proportions.. Pour traverser la Russie d est en ouest avec le transsibérien, il faut se déplacer sur plus de 9000 km, ce qui correspond à 9 jours (et nuits !) de voyages en train.. Dans ce cas, les russes considèrent que c est tout de même un long voyage.. Mais bon, Tomsk-Irkutsk, ça reste de la rigolade (ou du pipi de chat, selon ses croyances).. Taiga, c est aussi une ville.. Vu comme ça, Tomsk a l air d être juste à côté d Irkutsk.. Sur l image précédente, on remarque que Tomsk n est pas directement sur le trajet du transsibérien, et ce n est pas une erreur.. Tomsk, qui est pourtant une ville de 500 000 habitants (ce qui en ferait la quatrième ville la plus peuplée si elle se situait en France) est en dehors du tracé.. Le transsibérien passe à une soixantaine de kilomètres, c est à dire pour nous, la rue d à côté, si vous suivez bien.. Sinon je vous conseille de relire tout l article.. La ville à soixante kilomètres se nomme.. Taïga.. , comme la forêt de sapin, mais ça n a rien à voir.. Taïga n est connu pour rien du tout, elle compte 25 000 habitants et il n y a rien à faire.. Je précise tout ça car Taïga est la ville qui permet à Tomsk de faire la jonction avec le transsibérien.. Et là encore, la jonction ne se fait pas comme on a l habitude d en voir : en effet, nous avions mis un peu plus d une heure pour rejoindre Taïga, et nous nous sommes arrêtés le temps de faire la jonction, c est à dire.. huit heures.. Oui, huit heures pour nous faire repartir, et ceci est tout à fait normal ! Pas de contre-temps technique, de colis suspect ou de régulation de lignes.. Heureusement, la jonction s est effectué de nuit, ce qui aide à faire passer la pilule.. mais huit heures pour faire la jonction ? Ils font quoi pendant huit heures ? Un voyageur russe qui avait l habitude de prendre ce train m avait dit que les rails ne sont pas les même et les wagons sont soulevés pour qu ils puissent être adaptés aux rails du transsibérien.. Bon, j ai quand même un sacré doute, hein.. Je pencherais plutôt sur le fait qu on attendait qu un transsibérien arrive à Taïga pour qu on puisse s y rattacher.. Aucun voyageur ne semblait se plaindre de ce contre-temps technique.. J étais étonné par leur calme, ils acceptaient totalement cette situation.. En France, ça aurait été l émeute et ça aurait fait la une du JT de Jean-Pierre Pernault.. Splany vagon ? Platskartny ? Kupe ?.. Maintenant, parlons un peu plus de l intérieur du transsibérien et ses différentes classes.. En première classe,.. spalny vagon.. , le voyageur a accès à une cabine de toute beauté, avec deux couchettes de chaque côté de la porte.. Relativement chère, on doit pour autant partager les commodités, c est à dire l évier, les toilettes ou encore le samovar, avec d autres personnes (moins d une dizaine).. Et la douche ? Même chez les plus riches, il faut faire sans.. Conseil d IamATourist.. net®.. : N offrez pas une lune de miel à votre bien-aimée dans le transsibérien, ou alors vérifiez bien que vous pouvez vous doucher, ce qui est très rare.. Pour le reste, tout est là.. Le luxe à la russe.. La seconde classe,.. kupe.. , est un compartiment moins luxueux avec quatre couchettes spartiates.. Ce ne sont pas vraiment des lits superposés, mais les couchettes du haut sont deux sommiers qui se rabattent et sur lesquels on pose des petits matelas.. Ce n est pas le grand confort, mais, même pour une petite dizaine de jours, c est suffisant : Petit mal de dos et grosse envie de dormir dans un vrai lit à prévoir, tout de même.. La photo sur le site officiel : pas franchement vendeur !.. Et enfin, la troisième classe, celle que nous avons emprunté pour aller à Irkutsk :.. Platskartny.. Alors là, c est Beyrouth ! Les compartiments ne sont plus fermés, des lits sont installés dans le couloir, les noctambules passent à quelques centimètres de sa tête ou qui tapent contre nos pieds pendant que l on dort etc.. Les couchettes n ont plus de sommier, on pose directement un fin matelas contre une planche de métal assez raide.. Et tout ce beau monde partage un seul samovar, un seul toilette, un seul évier.. La troisième classe, selon le site officiel.. On ne voyage pas en platskartny pour le confort, mais plutôt pour les rencontres : autour de nous, des retraités aux revenus modestes qui rejoignent leur datcha près du lac Baïkal, des asiatiques qui retournent dans leur pays, des militaires qui quittent leur caserne toutes les classes russes hormis les plus riches sont représentées.. Nous avions partagé quelques bières avec des jeunes militaires qui nous avez offerts des médailles sans aucune valeur contre un peu de nos friandises, nous avions rencontré d autres voyageurs qui se rendaient au lac Baïkal.. Pour découvrir la vraie Russie, c est la classe qu il faut choisir.. La troisième classe, de nuit, en vrai !.. Samovar, Noodles et Tchaï !.. Pour ce voyage Tomsk-Irkutsk, en troisième classe, nous avions payé environ 20€ chacun, ce qui est relativement bon marché pour un jour et demi de trajet.. Pour ce prix, pas de plateau repas compris (seulement en première classe et en seconde classe selon les trajets), mais un samovar qui fournit de l eau chaude.. On en trouve un dans chaque wagon, quelque soit la classe.. Un samovar, pour ceux qui ne le savent pas, est une sorte de bouilloire russe, vieux de plusieurs siècles, véritable symbole du pays.. Un samovar classique , comme l on peut le trouver dans les maisons russes et un samovar de transsibérien.. Si votre rêve est de tout savoir sur les samovars,.. le site russie.. net vous fait voyager à travers les âges.. Sinon, pour faire simple, cet ustensile se retrouve partout et est indispensable pour tous les russes.. Initialement, on s en servait pour faire chauffer son thé, mais entre temps, l homme a eu la grande idée d inventer la nourriture lyophilisée.. Et dans le transsibérien, quand on a faim et qu on a que de l eau chaude à portée de main, on fait comme tous les autres voyageurs : on mange des noodles.. Tada ! C est prêt !.. On trouve dans les supermarchés ou les étalages sur les quais des gares un choix immense de nourriture lyophilisée : des pâtes, donc, mais aussi des céréales, des fruits, de la viande et sa garniture etc.. C est rarement bon, et si vous voulez voir en détail en quoi ça ressemble, allez.. donc sur cet article qui détaille chaque étape de la préparation de ce mets succulent.. Ainsi, lorsqu on l on voyage quelques jours en transsibérien, il est difficile de faire des provisions pour tout.. Et à un moment ou un autre, on en vient à se nourrir que de ce type de nourriture.. Et c est à ce moment précis que l on a hâte de manger dans un vrai restaurant (et aussi d une bonne douche, si vous suivez bien).. Lost in time.. Pour ce Tomsk-Irkutsk, je n ai pas vraiment eu le temps de m ennuyer, surtout que j étais accompagné de mes cinq camarades.. Mais que faire, comment s occuper quand on voyage une petite semaine en train, comme j ai pu le faire en hiver 2009, lors d un Irkutsk-Moscou ?.. Au début, on ne perd pas ses habitudes : on observe le paysage, on discute avec ses amis, on lit, on dort.. Mais à un moment, pour moi cela a été au bout de deux jours de voyage, on s ennuie, on a l impression que le temps arrête.. On ne pense plus à rien, on ne sait plus quelle heure il est, on ne sait pas si on est plus prêt de l arrivée que du départ.. On est au milieu de nulle part, et on se découvre de long temps libres.. J en ai profité pour apprendre les échecs ou les rudiments du perse mais aussi pour vraiment me reposer.. On a vraiment ce sentiment que l on fait une parenthèse dans sa propre vie.. Un voyage immobile , comme l avait décrit un français que j ai rencontré lors de ce voyage (je vous encourage à écouter son.. mini-reportage qui est passé sur France Inter.. ).. C est tout pour le transsibérien, mais j en reparlerai, n ayez pas peur, il y a tellement de choses à dire.. Dans le prochain article, je vous parlerai d Irkutsk, du lac Baïkal et de ses environs, de bain russe, d omoul et d autres choses.. Le chemin est encore long jusqu au désert de Gobi !.. Noodles.. Samovar.. Train.. Transsibérien.. Mongolie 1/? : Introduction (juillet-août 2009).. 6 octobre 2011.. Il y a bien longtemps, dans un pays très très lointain.. Août 2009.. Désert de Gobi.. Comment je suis arrivé là, en plein milieu de ce fameux désert asiatique ? C est une longue histoire, et le mieux, c est de tout reprendre depuis le début.. Dans le désert de Gobi, il y a beaucoup de sable.. Hey, Rasmus !.. Tu fais quoi dans l ombre ?.. Il existe une chose formidable pour les étudiants français : ils ont la possibilité pendant leur cursus universitaire de partir un an étudier dans un autre pays de l union européenne grâce au.. programme d échange ERASMUS.. Alors oui, le mot Erasmus vient du nom d un moine néerlandais Erasme, mais cela veut surtout dire :.. European Region Action Scheme for the Mobility of University Studients.. C est un peu comme la FNAC en fait, les initiales signifient quelque chose.. Bref.. En français, l acronyme ERASMUS pourrait donc se traduire par : Super, je pars étudier étudier un an à l étranger !.. Ceux qui ont la chance de pouvoir partir choisissent en général.. des pays comme l Espagne, l Allemagne, le Royaume-Uni.. Il y a ceux qui décident de se compliquer la vie et qui partent aux Etats-Unis, au Canada : les visas sont compliqués à obtenir, mais l.. American way of life.. fait toujours rêver.. Et puis, il y a des gens comme.. Johan.. et moi, qui n aiment pas faire comme tout le monde et qui se disent que partir vivre un an en Sibérie, ça peut être incroyable.. Ça l a été, mais j y reviendrai dans un prochain article.. Petite balade en Mongolie.. Revenons aux moutons de Mongolie, maintenant que le contexte est posé.. Pour finir en beauté cette aventure sibérienne, nous avions décidé avec quatre de mes collègues étudiants d aller se balader dans le désert mongole.. Le conseil du jour de IamAtourist.. net pour bien passer en société : On dit mongole et non pas mongolien , comme j ai pu l entendre des dizaines de fois.. Ça n a rien à voir.. Merci pour eux.. Le plan du voyage était simple : récupérer des visas à Irkutsk puis se diriger vers Oulan-Bator, capitale de la Mongolie et advienne que pourra dans le désert de Gobi (mais si possible voir les plus beaux paysages du pays).. Voilà ce que nous avions prévu :.. Afficher.. sur une carte plus grande.. Pratique ces cartes Google ! Le tracé en orange correspond au voyage en train (trans-sibérien et trans-mongolien), celui en rouge au voyage en voiture.. Nous avions prévu un mois pour tout faire, ce qui est largement faisable.. Dans le prochain article, je vous parlerai du trans-sibérien et du voyage jusqu à Irkutsk.. Et peut-être d Irkutsk, on verra si vous êtes gentils !.. erasmus.. Gobi.. S inscrire au flux RSS.. I am a tourist, les vidéos.. Catégories.. Liens.. Des copains chanceux partis vivre un an aux Antilles.. Johan, un fidèle compagnon de voyage.. Archives.. novembre 2012.. octobre 2012.. mars 2012.. janvier 2012.. novembre 2011.. octobre 2011.. septembre 2011.. Commentaires récents.. JMO dans.. Camille dans.. Ju dans.. maman dans.. Ben.. W dans.. Proudly powered by WordPress..

    Original link path: /
    Open archive

  • Title: Les vidéos | I am a tourist !
    Descriptive info: Fini les blablas des articles, ce n est plus du tout tendance : voici une petite page qui regroupe toutes les vidéos du site, sans passer par la case blog.. Laisser un commentaire.. Annuler la réponse.. Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.. Les champs obligatoires sont indiqués avec.. *.. Nom.. Adresse de contact.. Site web.. JavaScript must be ond to leave a comment.. Commentaire.. Vous pouvez utiliser ces balises et attributs.. HTML.. :.. a href= title= abbr title= acronym title= b blockquote cite= cite code del datetime= em i q cite= strike strong..

    Original link path: /les-videos/
    Open archive

  • Title: Ma caméra | I am a tourist !
    Descriptive info: Suite à de nombreux mails de mes fans (c est à dire ma mère et ma soeur) me demandant de préciser avec quel matériel je filme, voici une petite présentation de ma caméra, la Kodak Playfull.. La Kodak Playfull, petit accessoire innocent.. Alors pourquoi j ai acheté cette caméra ? Pour plusieurs raisons :.. C est une caméra vraiment légère, pratique, et qui tient dans la main.. On peut la mettre discrètement dans la poche : elle est à peu près de la taille d un nokia 3310 et moins large que n importe quel smartphone.. Elle est donc une amie idéale pour les voyageurs.. Elle  ...   vidéos sont plutôt sympathiques à regarder ! Après utilisation, je trouve l image décevante de nuit ou en intérieur, un peu trop marron-orange.. Mais en extérieur et en journée, c est parfait.. Elle coûte autour de 100 euros, ce qui est, pour mon utilisation, un bon rapport qualité/prix.. Au final, je suis assez content de la Kodak Playfull : Une bonne image sauf quand la luminosité est faible, elle accepte plutôt bien les vibrations et les déplacements, et son côté jouet est sympa et me permet de rester relativement discret par rapport à de vrais caméras : pour filmer mes petits voyages, cela me convient amplement !..

    Original link path: /la-camera/
    Open archive
  •  

  • Title: A propos | I am a tourist !
    Descriptive info: Bonjour et bienvenue sur mon blog de voyages.. Je suis un jeune français, qui aime voyager encore plus que déguster du vin et du fromage, c est dire.. Si vous aimez ce blog et que vous avez envie de féliciter son auteur (j aime parler de moi à la troisième personne), vous pouvez lui écrire à.. blog@iamatourist.. Il vous en remerciera et vous répondra si l envie lui prend.. Si au contraire, vous détestez la manière dont je tiens ce blog, si mes photos vous donnent des boutons et mes vidéos vous font vomir du sang, vous pouvez aussi m envoyer des insultes à.. Mais dans ce cas, je ne vous répondrai peut-être pas.. Si vous êtes l héritier de plusieurs milliards d euros et  ...   souvent à jour, alors n hésitez pas.. Si vous êtes employé d une chaîne de télévision comme Voyages, Planète ou Discovery, si vous êtes le rédac chef des nouveaux explorateurs, si vous travaillez pour le guide du routard ou le lonely planet, vous avez de la chance.. Et si vous vous ennuyez entre deux reportages, écrivez moi à.. pour me dire que vous êtes tombés par hasard sur mon blog, ça me fera plaisir.. Et si vous êtes un méchant robot qui veut m envoyer plein de spams pour me dire que je peux rencontrer des madames toute nues, c est gentil, mais je ne suis pas intéressé.. Dans tous les cas, merci d être venu sur mon site, et n hésitez pas à y revenir..

    Original link path: /a-propos/
    Open archive

  • Title: I am a tourist ! | Page 2
    Descriptive info: Newer posts.. Dans le port d Amsterdam, suite et fin (août 2011).. 3 octobre 2011.. Le Disneyland de la drogue.. Je n’étais jamais venu à Amsterdam malgré la proximité avec la France, pour la simple raison que je ne fume pas.. Quand j’étais au lycée ou étudiant, mes camarades partaient aux Pays-Bas dans le seul but de fumer des joints.. Forcément, cela ne m’attirait guère de les regarder crapoter leur tabac.. Par contre,.. la Belgique et ses 8500 bières.. (cette liste est quand même sacrément importante) Bref, je m’égare encore.. Pour ceux qui ne le savent pas, c est-à-dire pour mes lecteurs de plus de soixante ans s’il y en a, les Pays-Bas sont connus pour être un des rares pays où.. le cannabis est vendu sans ordonnance ou sans contrôle.. Vert, jaune, rouge, les couleurs locales !.. Les coffee shops sont les seuls à pouvoir vendre de quoi fumer, malgré leur nom.. Malheureusement, ils pullulent dans le centre-ville d’Amsterdam, ce qui dénature totalement l’architecture de la capitale hollandaise : des néons verts et rouges qui scintillent 24h/24, des devantures au couleur de la Jamaïque, avec Bob Marley ou des feuilles de cannabis dessinées sur les vitres.. Cela fait un peu tâche, car je le redis, la ville est magnifique.. Bonjour Madame derrière la vitre !.. Le cannabis n’est pas la seule chose qui devient autorisé passé la frontière hollandaise : la prostitution n’est pas dissimulée dans des forêts ou en bordure de nationale.. Tout comme la drogue, c’est bien encadré : chaque fille de joie possède son box, les hommes peuvent les observer de près (voire de très près) grâce une grande vitre.. Quand un client souhaite faire affaire avec une des demoiselles, vous vous en doutez, elle ferme le rideau et ils jouent au jeu.. Twister.. , mais sans tapis et sans habit.. Le quartier rouge est connu pour ses prostituées, qui étalent le long des quais leurs charmes à tous ces hommes désireux de partager un tendre moment en leurs compagnies.. Evidemment, j’y suis allé, par curiosité masculine, mais je n’y suis pas resté longtemps, un peu dépité par l atmosphère du lieu : j’ai eu l’impression d’assister à un marché aux bestiaux, entouré de pervers venus faire du lèche-vitrines.. Le jeu le plus joué dans le quartier rouge.. Amsterdam est, au vu du merchandising proposé, la capitale du sexe : n’oubliez pas de revenir de votre voyage avec ce magnifique mug au manche phallique, ou avec le sex-toy au couleur du pays ! C est d un mauvais goût, mais je me dis que, si tout cela existe, c’est que les gens doivent acheter.. Autant, pour les graines de tulipe, je peux comprendre.. Mais là, pas vraiment.. J’imagine une scène banale d’un couple lambda :.. « - Tiens chéri, je t’ai ramené un souvenir d’Amsterdam !.. - Super, c’est quoi ? Une tulipe ? Du gouda ? Un set de table ?.. - Non, mieux ! Un petit calumet en forme de verge !.. - Génial, tu es vraiment un chic mari ! ».. Et non, pour illustrer ce chapitre, j ai choisi une photo avec plein de tulipes.. Dommage pour toi, petit coquin !.. La fin d’un cycle ?.. En sachant tout cela, je m’attendais à un gigantesque bordel, des jeunes gens hallucinants dans les rues, des coffee shops bondés de touristes.. Franchement, c’était assez calme, peut-être parce que nous étions fin aout.. J’ai eu parfois ce sentiment quand je croisais des adolescents à peine majeurs qui avaient du passer leur week-end à fumer, mais ils n’étaient qu’une minorité des nombreux touristes qui visitaient la ville (les autres faisaient la queue pour le musée d’Anne Frank).. Ce n’est pas Ibiza, ce n’est pas Spring Break, l’ambiance y est plus raisonnable.. Les champignons ne ressemblent pas trop à ceux de mon Super U.. Les hollandais sont des gens ouverts : Que vous aimez profiter des plaisirs charnels ou que vous prenez des substances qui font planer, ils s’en fichent complètement.. Tant que l’on ne les dérange pas dans leur quiétude.. Et c’est bien ça le problème : certains ont cru qu’Amsterdam était un lieu de non droits.. Sexe, drogue et n’importe quoi.. Et patatra : la tolérance des hollandais a des limites, et certains députés ont envisagé d’interdire les coffee shops aux étrangers.. Résultat,.. il faudra être hollandais pour rentrer dans les coffee shops début 2012.. Raison évoqué : réduire les trafics mafieux qui prospèrent dans le pays.. Il est vrai que l état n est pas regardant sur la provenance des stupéfiants, ça ne doit pas être beau à voir dans les arrières salles des coffee shops.. Quelque part, je comprends les hollandais : quand on habite dans une ville qui est synonyme de « Disneyland de la drogue », on doit l’avoir un peu mal.. Honnêtement, qui est capable de citer.. Rembrandt.. Van Gogh.. Anne Frank.. ou encore.. Johan Cruyff.. et.. sa feinte en demi-tour.. en premier quand on parle d’Amsterdam ?.. Justement, en parlant de Rembrandt (aucun lien de parenté avec votre lave-vaisselle).. Interdire ou non le cannabis n’est pas le problème, mais plutôt que faire quand un seul pays en Europe l’autorise ? Il en devient immédiatement associé.. Quelque part, c’est triste, car le patrimoine culturel du pays devient secondaire.. J’ai entendu dire que dans les autres grandes villes hollandaises comme Rotterdam, il n’est pas aisé de trouver un coffee shop.. J’aimerais voir ce que cela donne, car j’imagine le reste du pays totalement différent.. Ce sera pour une prochaine fois !.. drogue.. hollande.. sexe.. Dans le port d Amsterdam (août 2011).. 22 septembre 2011.. 4.. Un de mes amis vient juste de se marier.. C’est le premier d’entre nous à franchir le pas et cela fait vraiment bizarre de le voir désormais casé.. Bon, je ne m’épancherai pas là-dessus, sinon on ne va pas s’en sortir, j’ai un article sur Amsterdam à écrire.. Amsterdam, donc.. Si je vous parle de mariage, ce n est pas pour rien : pour son enterrement de vie de garçon, j’ai été convié, ainsi que d’autres proches, à passer un week-end fin août en Hollande, dans le seul but de s’amuser et de fêter comme il se doit les derniers moments de célibat de mon ami.. Ne vous attendez pas non plus à ce que je détaille ce que nous lui avons fait subir, ce qui s’est passé à Amsterdam reste à Amsterdam (et puis ma maman lit le blog).. Ponts, canaux et intérieurs.. A première vue, les rues du centre ville d’Amsterdam se ressemblent toutes : un canal découpe des ruelles en deux quais symétriques.. Des ponts concaves relient ces chemins goudronnés, des bateaux taxis, avec seaux à champagne et petits fours (ou bières et cacahuètes pour les pauvres) les traversent en permanence.. Les habitations semblent tenir droits en se repoussant les unes sur les autres, comme si la terre avait tremblé récemment.. Si vous demandez comment l immeuble de droite tient debout, c est normal.. Clairement, la ville est belle : il y est agréable de se balader, le centre-ville est calme malgré les nombreux touristes qui y festoient (j’y reviendrai).. Des vélos, un canal et des maisons qui penchent : bienvenue à Amsterdam !.. En se promenant dans les quartiers chics, une chose m’a étonné : les amsterdamois partagent (presque) entièrement leur manière de vivre.. De grandes fenêtres en façade, de plus de deux mètres de haut, nous font profiter de tout leur intérieur.. Il est difficile de ne pas jeter un œil en passant devant leurs petites maisons : Une jeune femme qui regarde la télévision avec son petit chien sur les jambes, un homme qui lit son journal en mangeant une pâtisserie dans sa cuisine ….. Je les voyais vivre leur quotidien, j’étais assez gêné.. En France, on ne découvre l’intérieur d’habitations que lorsque l’on y est invité, nos chambres et salons font partie de notre jardin secret, que l’on ne partage qu’à nos amis.. Je me suis demandé pourquoi les riches hollandais aiment montrer leurs bibliothèques parfaitement rangés et leurs salons décorés sobrement mais chiquement : pour rendre jaloux les voisins ? Pour montrer qu’ils ont du style ? Parce qu’ils n’ont rien à cacher et n’ont pas peur des voleurs ? Probablement un peu de tout ça à la fois.. I am a cyclist.. On m’avait prévenu : Amsterdam est une ville de cyclistes.. Je savais que.. le nombre de vélos aux Pays-Bas était presque égal au nombre d’habitants.. , mais je ne m’attendais pas à un tel phénomène.. Des vélos accrochés à des barrières.. Classique.. Par exemple, il est rare de croiser une voiture dans le centre-ville, je me suis même étonné par moment en me disant que ça faisait longtemps que je n’en avais pas vu une.. Au niveau du bruit et de la pollution, le changement avec Paris se fait vite sentir : quel calme !.. Mais tout n’est pas parfait : pour reprendre ma comparaison avec Paris, les conducteurs fous sont remplacés par les … cyclistes fous.. Ca ne klaxonne pas, mais ça sonne.. Les cyclistes roulent dans tous les sens sur les voies piétonnes et ne se poussent pas forcément, il faut slalomer entre eux : être un piéton n’est pas sans risque dans cette ville.. Un des parkings à vélo de la ville.. Le nombre de vélos y est assez impressionnant.. Le centre-ville est parsemé de vélos disposés anarchiquement le long des rues : chaque barrière, poteau ou grille de jardin sert de point fixe pour y cadenasser son deux-roues.. Encore plus surprenant, il n’est pas rare de tomber sur des parkings pour bicyclette uniquement, bâtis sur plusieurs étages.. Le vélo est indissociable de l’esprit d’Amsterdam.. Suite de mon rapide week-end à Amsterdam dans un prochain article.. Au programme : sexe et drogue.. que du lourd !.. canal.. pont.. vélo.. I am a tourist in Ireland ! (août 2011) [video].. 12 septembre 2011.. Enregistré avec une mini caméra HD low-cost (qui ne filme finalement pas si mal que ça), voici ma première vidéo de vacances.. Je n aime pas trop ce terme qui fait penser à un papa qui demande à son petit : allez fiston, viens dire bonjour à la caméra ! , mais je n ai pas trouvé mieux (d où les guillemets, comme un symbole d une expression que je n assume pas).. Dans cette vidéo, pas de voix, mais seulement des courts instants de mon voyage en Irlande : de la Guinness, des falaises, des pubs, de la pluie, un caméo, un Spire, un stade etc.. Note pour plus tard à moi-même : j ai découvert en postant ma première vidéo sur Youtube que l on ne pouvait pas mettre en fond sonore n importe quelle chanson.. Creative Commons.. , droits d auteur, tout ça.. Au départ, j avais mis une chanson de Van Morrison, mais j étais dans l illégalité la plus totale  ...   tout faire (même si je n y crois pas une seconde) !.. Areva Stadium.. Croke Park.. Dublin.. Joyce.. Lansdowne Road.. Temple Bar.. The dubliners (août 2011).. 4 septembre 2011.. Après ces quelques jours dans l ouest irlandais, il était temps de rejoindre Dublin.. Je suis arrivé en avance à la charmante gare de Limerick.. Le voyage en train n était pas direct : j avais une correspondance à Limerick Junction, une gare minuscule située au milieu de nulle part.. Moins de trois minutes pour changer de train, je n étais pas vraiment serein.. Jusqu à ce que je me rende compte que tous les autres passagers étaient dans le même cas de figure que moi.. Finalement, le changement s est passé sans heurs, il suffisait de franchir le quai pour prendre le train qui nous a mené vers Dublin.. Canne aïe ave euh bire, pliz ?.. A mon arrivée à gare de Heuston, près de l immense Phoenix Park, je commençais déjà à entendre pas mal de quidam parler en français.. J avais ce sentiment bizarre de ne pas me sentir à l’étranger.. Dans Temple Bar, lieu de beuverie pour touristes assoiffés, une grande affiche « Ce Pub est ravi d’accueillir les touristes français », sur fond bleu blanc rouge.. Par curiosité, je m’y suis rendu un soir où je ne savais pas quoi faire, et j’ai entendu une bande de trentenaires français hurlant Allez les bleus ! par-dessus le pauvre guitariste qui essayait tant bien que mal de faire entendre sa reprise de Bob Dylan.. Je me suis enfui à grandes enjambées : à ce moment, j avais honte d être du même pays que ces beaufs.. Pratique, comme ça on peut rester qu entre français !.. Dublin melting-pot.. Plus on s’approche du centre-ville et moins j entendais l’accent prononcé des régions comme Kerry ou du Munster entendus lors de mes premiers jours.. L anglais est plus simple à comprendre, principalement dû au melting-pot des cultures dans la capitale.. Sur O’Connell Street, artère principale de Dublin, les caissiers des superettes sont asiatiques ou indiens, les vendeuses des magasins de vêtements viennent de tous les pays du monde sauf l Irlande.. Il suffit de se balader dans les rues parralèles à O Connell Street pour voir des enseignes écrites en chinois ou même en polonais.. Pour autant, toutes ces communautés semblent vivre en parfaite harmonie.. Cependant, quand on se balade dans le centre-ville, ma première impression a été : Y a-t-il des irlandais qui vivent ici ?.. Il n’y a qu’à voir vers Le Spire, cette grande aiguille de 120 mètres de haut, posée au milieu de cette même rue : ça parle anglais sans accentuation comme les français, en roulant les r comme les espagnols et en y ajoutant de la mélodie à chaque mot comme les italiens.. A propos du Spire, je n’ai jamais compris l’intérêt de cette sculpture jusqu’à ce que je me rende compte que c’était le meilleur point de rencontres quand on ne connait pas la ville : On se retrouve où ?.. - Simple, en bas du gros machin qui pointe vers le ciel.. - Ah oui pratique, c est vrai qu on le voit de loin.. Sûrement un sculpteur qui avait quelque chose à compenser.. La prison à l autre bout de la ville.. J étais déjà venu à Dublin quelques années auparavant, j avais donc eu l occasion de visiter les principaux musées de la ville : le musée d art moderne, le musée national etc.. Pourtant, il restait encre un lieu que je souhaitais découvrir : la prison désaffectée de Kilmainham, haut lieu de l’histoire irlandaise.. Le plan de la ville indiquait que le lieu ne se situait à peine plus loin de la gare Heuston : ne vous faites pas avoir comme moi, c est presque à une heure de marche à pied.. La prison de Kilmainham.. a une architecture intéressante : en effet, elle est bâtie sur le.. modèle du panoptique.. Pour faire simple, un surveillant placé en haut d une tour au centre de la salle est capable de voir toutes les cellules sans que les prisonniers ne se sentent observés.. Avec un schéma, c est de suite plus clair.. Bâtie en 1796, elle est principalement connue pour avoir accueillie les leaders de l Easter rising , la plupart y ont même été exécutés.. Pour vous épargner un long cours d histoire, l.. insurrection de Pâques de 1916.. a été dirigé par Pearce et Connoly (qui ont du coup gagné le droit d avoir une gare à leur nom dans le centre de Dublin).. En très succinct, cet évènement a été le premier pas vers l indépendance de l Irlande.. Bon, les anglais ont aussi mis une sacrée déculottée aux irlandais, mais ça, c est secondaire.. La cour intérieure de la prison.. La prison fut fermée en 1924, deux après l indépendance du pays.. Elle fut complètement abandonnée, jusqu à ce que l état décide d y faire des visites guidées.. Des cellules très accueillantes.. Suite et fin de mes aventures à Dublin dans un prochain article !.. Kilmainham.. Prison.. Ireland West Coast (août 2011).. 1 septembre 2011.. La première fois que mon ami Romain s’est rendu en Irlande, il a eu le coup de foudre pour ce pays : il se sentait à l’aise, à sa place.. C’est un ensemble de pintes de Guinness, de climat frais, de matchs de rugby qui, pour lui, rend ce pays terriblement attractif.. Lors de cette première fois, j’étais avec lui et j’ai apprécié ce pays, pas autant que lui, mais je ne me lasse pas d’y retourner.. Je m’étais promis d’aller lui rendre visite dès que possible, c’est chose faite.. Back in Ireland.. C’est la cinquième que je pose mes pieds sur cette île, mon record de visite pour un pays étranger.. J’y vais presque une fois par an, concours de circonstances ou volonté d’y séjourner quelques temps.. A chaque fois, je ne suis jamais déçu.. Moi aussi, je crois que j’aime ce pays.. Le « road trip » est assez simple, comme à chacun de mes voyages : ne pas planifier ce que je vais faire, agir au dernier moment, et advienne que pourra.. Une seule contrainte : 4 jours à Limerick et ses environs, 3 jours à Dublin.. Romain vient me chercher à l’aéroport de Shannon, une grosse demi-heure nous sépare de son appartement.. A peine arrivé, je contemple la superbe vue de son pied à terre, avec pour horizon le stade du Munster et les quais de la rivière Shannon.. Instinct primaire, nous nous dirigeons vers le pub en bas de chez lui : mon premier souhait a été de boire une Guinness « draft », c est-à-dire en pression.. En Irlande, le gout de la Guinness est différent d’une pression en France et de n’importe où d’ailleurs : cette bière voyage très mal, une Guinness d’un pub en Irlande serait bien meilleure qu’une dégustée ailleurs.. Même en pression.. J’aime l’ambiance des pubs.. J’aimerais tellement en avoir un comme celui-là en bas de chez moi ! Trophées, maillots signés et ornements en tout genre décorent les murs.. Les télévisions diffusent du sport en continu.. Rugby, football, golf, sports gaéliques, les irlandais sont des passionnés.. Les falaises de la « Moher ».. Les falaises de Moher, qui s étendent à perte de vue.. Nous sommes tout d’abord allés voir les falaises de Moher, une merveille de la nature, haut lieu touristique irlandais.. Le cadre était magnifique : le vent soufflait très fort, le ciel était dégagé, la mer s’écrasait contre les roches, à des dizaines de mètres sous moi.. Les touristes y étaient nombreux, certains prenant des risques assez dingues, que ma peur du vide m’empêchait de suivre.. Une touriste qui n a peur de rien.. Près d un million de visiteurs viennent se balader au bord de ces falaises.. La vue vaut le coup d oeil, le contraste entre les prairies verdoyantes d un côté et l océan de l autre est saisissant.. La tour O Brien, haut lieu de la drague.. La tour O Brien n est pas un vestige médiéval comme on pourrait le croire : Bâti en 1835 par le Sir du même nom, ce bâtiment a été construit pour accueillir les touristes anglais.. Selon une version alternative, Sir O Brien a érigé cette tour pour impressionner les femmes qu ils courtisaient (.. source wikipedia.. ) : il est vrai qu avoir un pied à terre en face des falaises de Moher doit forcément un petit peu aider pour conclure.. Galway, Cork, Limerick.. Je n’ai passé qu’une demi-journée dans chacune de ces villes, mais elles valent le coup d’œil.. Culturellement, elles possèdent chacune des bâtiments de l’ère médiévale, des églises et des arches en pierre, tous dans un état admirable.. Visiblement, les irlandais tiennent beaucoup à leur patrimoine historique, ce qui n est pas toujours le cas dans d autres pays.. Même dans le centre-ville, les « shops » et les pubs y sont traditionnels et colorés, les pubs ne regorgent pas de touristes, qui préfèrent s’aventurer dans les rues commerciales.. On a même eu un peu de beau temps.. Galway est connue pour la bague de Claddagh, un objet crée au XVIIeme siècle, symbole d’amitié ou d’amour selon comment on la porte.. A Cork, on n’oublie pas de vous rappeler que ce sont les irlandais qui ont construit le Titanic, mais que ce sont les anglais qui étaient aux commandes.. il n’est pas rare de voir inscrit dans une boutique « on parle irlandais, anglais compris.. » Plus personne ne parle cette langue gaélique parmi les dernières générations, mais les irlandais en sont d’une extrême fierté.. La bague de Claddagh, au-dessus de l enseigne de la boutique.. Un pique-nique au vert.. Pour mon dernier jour dans l ouest de l Irlande, Romain a souhaité me montrer un lieu calme et paisible qu il connaissait déjà.. Un petit parc au bord d un lac, dont seul quelques riverains connaissent l existence.. Nous nous sommes garés dans un lotissement, nous avons traversé un petit chemin de traverse, nous avons marché le long d un petit chemin de terre et nous voilà à destination.. Il y a pire comme endroit pour pique-niquer.. J aimerais tellement qu en bas de chez moi se trouve un havre de paix comme celui-ci : on y croise des promeneurs avec leurs chiens, des joggers ou bien des cyclistes, des mamans avec leurs enfants.. A chaque fois que je croisais une personne, celle-ci me disait hello , comme si j étais un gars du coin.. Les irlandais sont des gens polis et bien éduqués, j imagine le choc pour eux quand ils viennent visiter Paris.. Un havre de paix, je vous le dis !.. Fin du voyage dans l ouest de l Irlande, direction Dublin, pour des retrouvailles qui s annoncent sympathiques !.. Cork.. Galway.. Limerick.. Shannon..

    Original link path: /page/2/
    Open archive

  • Title: I am a tourist … in Marocco. (mai 2012) [video] | I am a tourist !
    Descriptive info: Previous.. This entry was posted in.. and tagged.. Bookmark the.. permalink.. One comment on.. JMO.. on.. 5 novembre 2012 at 23 h 24 min.. said:.. Trés intéressant.. Reply..

    Original link path: /2012/11/i-am-a-tourist-in-marocco-mai-2012-video/
    Open archive

  • Title: I am a tourist | I am a tourist !
    Descriptive info: Author Archives:..

    Original link path: /author/admin/
    Open archive

  • Title: Afrique | I am a tourist !
    Descriptive info: Category Archives:..

    Original link path: /category/afrique/
    Open archive

  • Title: Vidéo | I am a tourist !
    Original link path: /category/video/
    (No additional info available in detailed archive for this subpage)

  • Title: désert | I am a tourist !
    Descriptive info: Tag Archives:..

    Original link path: /tag/desert/
    Open archive

  • Title: Maroc | I am a tourist !
    Original link path: /tag/maroc/
    (No additional info available in detailed archive for this subpage)



  •  


    Archived pages: 115