www.archive-net-2013.com » NET » F » FABRICECLEMENT

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

    Archived pages: 18 . Archive date: 2013-05.

  • Title: Fabrice Clément; chercheur en sciences cognitives et philosophe
    Descriptive info: .. Fabrice Clément.. Professeur ordinaire.. Chaire des sciences de l information et de la communication.. Université de Neuchâtel.. Espace Agassiz 1.. CH-2000 Neuchâtel.. fabrice.. clement AT unine.. ch.. Les recherches de Fabrice Clément s inscrivent dans un triangle interdisciplinaire qui relie les sciences sociales, la philosophie et les sciences cognitives.. Son interrogation centrale porte sur le phénomène de la CROYANCE : qu est-ce qu une croyance? Comment les croyances se transmettent-elles? Pourquoi croit-on à certaines représentations et pas à d autres? Pourquoi est-on parfois.. crédule.. ? Dans quelle mesure les  ...   assentiment? À qui fait-on.. confiance.. ? Comment est transmis ce qui «va culturellement de soi» lors de la.. socialisation.. ?.. Pour tenter d apporter une réponse à ces questions, Fabrice Clément développe une sociologie cognitive qui recourt à la.. philosophie de l esprit.. pour préciser la nature de la croyance, à la.. psychologie.. (cognitive, sociale, affective et développementale) pour mettre en évidence ses composants de base, et à l.. anthropologie.. pour étudier les mécanismes qui sous-tendent la diffusion de certaines croyances au sein de collectifs de plus ou moins grande taille..

    Original link path: /
    Open archive

  • Title: Fabrice Clément; chercheur en sciences cognitives et philosophe
    Descriptive info: Chercheur en sciences sociales, Fabrice Clément est né en 1967 à Champéry, village touristique situé en Valais (Suisse) qui deviendra la toile de fond de la bande dessinée ethnographique intitulée.. Champéry 1863.. Assez rapidement conscient du caractère relatif de ce qui va de soi pour les uns et les autres, il tente de comprendre comment nous « absorbons » les croyances et les valeurs de notre monde social de référence.. Après avoir obtenu une licence en anthropologie et sociologie à l Université de Lausanne, il approfondit ses compétences conceptuelles et analytiques à Genève, où il obtient une licence en philosophie.. Grâce à Joëlle Proust, professeure invitée à Genève, il mesure l intérêt des sciences cognitives pour son sujet d étude.. Il part alors étudier à Paris (École Polytechnique, EHESS et École Normale), où il obtient un DEA en sciences cognitives.. C'est avec Pascal Engel que Fabrice Clément analyse conceptuellement la notion de croyance.. Il étudie ensuite, sous la direction de Dan Sperber, les mécanismes psychologiques et sociaux qui sous-tendent les phénomènes de crédulité.. Cette réflexion constitue le corps de la thèse de doctorat en Philosophie et Sciences Sociales qu'il effectue à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales ; ce travail est à la source de son livre.. Les mécanismes de la crédulité.. Fabrice Clément décide ensuite de donner un tour  ...   sur ses propres travaux expérimentaux sur la crédulité, la confiance et le témoignage.. De retour en Suisse, Fabrice Clément enseigne à l Université de Genève et de Neuchâtel tout en intensifiant une collaboration de longue date avec la sociologue Laurence Kaufmann.. Ensemble, ils publient un livre sur le philosophe américain John Searle,.. Le monde selon John Searle.. Par ailleurs, ils créent un laboratoire de recherche dédié à la « sociologie naïve », c est-à-dire aux différentes compétences cognitives qui nous permettent de nous adapter à notre environnement social.. Les réflexions de Fabrice Clément prennent ainsi de plus en plus la forme d une «.. sociologie cognitive.. ».. S inspirant de la philosophie de l esprit, des neurosciences et de la psychologie, il propose une nouvelle manière de poser et d investiguer certaines notions clés des sciences sociales, telles que la diffusion de croyances, l adhésion à des systèmes de représentations, l'inculcation des règles ou, plus généralement, les processus de socialisation.. De 2007 à 2010, Fabrice Clément a été professeur FNRS, d abord au département de sociologie de l Université de Genève, puis au département des Sciences Sociales (LABSO) de l Université de Lausanne.. Depuis le 1er novembre 2010, il est professeur ordinaire à l Université de Neuchâtel, où il co-dirige avec le prof.. Louis de Saussure le Centre de Sciences Cognitives..

    Original link path: /frbio.html
    Open archive

  • Title: Fabrice Cl
    Original link path: /frcv.html
    (No additional info available in detailed archive for this subpage)
  •  

  • Title: Fabrice Clément; chercheur en sciences cognitives et philosophe
    Descriptive info: , Paris / Genève, Éd.. Droz, 2006.. La crédulité est un phénomène qui, tout en étant relativement commun, pose un considérable problème explicatif.. Comment est-il possible de considérer comme vrai quelque chose qui est pourtant littéralement incroyable ? Ce livre, après avoir exposé les explications proposées par la philosophie, la psychologie sociale et l anthropologie, explore de nouvelles pistes.. L hypothèse est que ce sont les mécanismes mêmes qui ont été sélectionnés pour que nous pussions bénéficier d une représentation véridique du monde qui, dans certaines conditions, s engrènent de manière à nous faire accepter ce qui devrait faire l objet d un filtrage cognitif.. Après avoir posé les bases d un modèle explicatif, Fabrice Clément propose de l appliquer à différents types d exemples : la publicité, la croyance aux extra-terrestres et l adhésion aux sectes.. , Paris, Éd.. du Cerf, 2005.. John Searle est un des plus grands philosophes contemporains.. Tout au long d'une trajectoire intellectuelle originale, il a forgé des concepts analytiques ingénieux dont la portée dépasse le cadre de la philosophie puisqu'il vise à inscrire dans une même armature naturaliste le langage, l'esprit et la société.. Il manquait au lecteur curieux un guide susceptible de l'orienter dans cette oeuvre, plus complexe qu'il n'y paraît.. Un des objectifs du Monde selon Searle est précisément d'introduire et d'illustrer, dans un langage accessible aux non-spécialistes, l'architecture conceptuelle et les enjeux de ses réflexions.. Mais il ne s'agit pas seulement d'un ouvrage introductif; Laurence Kaufmann et Fabrice Clément adoptent une posture critique par rapport à un système de pensée fondamentalement individualiste qui fait du monde social et du rapport à autrui une option facultative.. (Eds).. L'inconscient académique.. (avec M.. Roca, F.. Schultheis, M.. Berclaz), Zurich, Seismo (2007).. Le monde académique tend à adopter une position «en surplomb», seule en mesure d appréhender les choses et les tres avec un regard objectif et détaché.. Cette posture, déjà critiquée par l épistémologie des sciences dites «dures», est encore plus suspecte au sein des sciences humaines.. En fait, comme le souligne Pierre Bourdieu dans ce livre, de nombreuses déterminations pèsent sur les «producteurs d objectivité».. Les esprits disciplinés par l'Ecole ont en commun des schèmes cognitifs «scolastiques» qui ont été intégrés au cours de leur longue scolarisation: l inconscient académique.. Pour Bourdieu, la seule manière de prendre conscience des déterminants implicites de la démarche objectivante consiste à mettre en oeuvre une socio-analyse collective qui permette aux disciplines académiques et aux traditions nationales de se confronter et de s éclairer mutuellement.. Les contributions originales d'Olivier Christin, Christophe Charles, Aaron Cicourel et Jacques Bouveresse ont été rédigées dans cet esprit, premiers pas vers la constitution d un «intellectuel collectif» suffisamment réflexif pour transcender les barrières disciplinaires et historiques.. Cognition, Culture and Society.. Some viewpoints of cognitive scientists.. (avec L.. Kaufmann),.. Intellectica.. (2007cyb).. Ce numéro d'Intellectica se propose de réinterroger le lien entre la culture et la cognition en dépassant les oppositions ontologiques et méthodologiques qui ont jusqu ici rendu le dialogue entre les sciences sociales et les sciences cognitives improbable, sinon impossible.. Avec Dilthey, en effet, les sciences sociales ont assimilé sciences de l'esprit et sciences de la culture : l'esprit, loin  ...   dont les formes culturelles organisent notre appréhension du monde et celles qui ont pour objectif de mettre à nu les mécanismes cognitifs indispensables à l acquisition d une culture, un espace de réflexion et de rapprochement est en train de se dessiner.. Une volonté de comprendre les modalités d'acquisition de la culture ainsi que le mode d'articulation entre capacités cognitives et formes symboliques se dessine peu à peu, comme en témoignent les contributeurs à ce numéro d Intellectica.. Table des matières.. (ordre et titres des contributions provisoires) :.. Clément, F.. & Kaufmann, L.. « Paths toward a naturalistic approach of culture».. Tomasello M.. & Rakoczy H.. « What makes human cognition unique? From individual to shared to collective intentionality».. Guillo, D.. «Is cultural evolution analogous to biological evolution.. A critical review of memetics ».. Harris, P.. L.. & Abarbanell, L.. , Pasquini, E.. S.. & Duke, S.. « Imagination and testimony in the child construction of reality».. Servais, V.. « The report and the command : the case for a relational view in the study of communication».. Zlatev, J.. « Intersubjectivity, mimetic schemas and the emergence of language ».. Nisbett, R.. & Masuda, T.. « Culture and point of view ».. Quéré, L.. « How could trust be restored to nature ».. Astuti, R.. «Weaving together culture and cognition: an illustration from Madagascar».. Hirschfeld, L.. « Folksociology and the cognitive foundations of culture ».. Conein, B.. « Group Patterns, Joint Action and Social Cognition: the Simmelian hypothesis ».. Kaufmann, L.. & Clément, F.. « How Culture Comes to Mind: From Social Affordances to Cultural Analogies».. Valsiner, C.. « Returning to the Future of Psychology: Cultural psychology and the study of mental self-regulatory processes ».. La sociologie cognitive.. Paris: Orphys/Maison des Sciences de l'Homme.. (2011).. De plus en plus de sociologues admettent que leur discipline ne peut continuer à évoluer sans tenir compte du développement considérable des sciences de la cognition.. Par contre, il n'existe pas d'accord sur ce que pourrait étre l'objet d'une sociologie cognitive.. Cet ouvrage vise à proposer un panorama raisonné des différentes mani res de concevoir un champ de recherche en gestation.. Avec des contributions de Raymond Boudon, Gerard Bronner, Aaron Cicourel, Fabrice Clément, Bernard Conein, Asia Friedman, Christophe Heintz, Bernard Lahire, Cyril Lemieux, Patrick Pharo et Louis Quéré.. Champéry, été 1863.. , Martigny, Presses du centre rhodanien, 2004.. Ce livre est né d un défi : comment « déplier » une culture, une histoire, de façon imagée et captivante, en un espace spatio-temporel restreint ? La solution choisie est la bande dessinée.. Fabrice Clément a ainsi imaginé pour le célèbre dessinateur Cosey un scénario qui contient, discrètement, un très grand nombre d informations sur la manière dont les habitants du val d Illiez vivaient autrefois.. Grâce au mystérieux retour au village de Gustin, fabuleux personnage historico-imaginaire né vers 1780, contrebandier puis mercenaire au service de Napoléon, c est tout un monde définitivement disparu qui se déploie devant le lecteur.. Les images de Cosey illustrent avec un grand talent documentaire et artistique ce que nous savons du Champéry d autrefois.. Le récit est complété par une série de textes documentaires rédigés par Fabrice Clément..

    Original link path: /frliv.html
    Open archive

  • Title: Fabrice Clément; chercheur en sciences cognitives et philosophe
    Descriptive info: Vous pouvez télécharger les fichiers PDF des articles en cliquant sur le titre correspondant.. Pour lire ces fichiers, vous aurez besoin d'Adobe Acrobat Reader que vous pouvez télécharger gratuitement en cliquant sur le logo ci-dessous.. NEW:.. 2012.. Emotional expression and vocabulary learning in adults and children.. (avec S.. Bernard, D.. Grandjean et D.. Sander).. Cognition and Emotion.. , in press.. Credulity and the development of selective trust in early childhood.. (avec P.. Harris, K.. Corriveau, E.. Pasquini, M.. Koenig, Maria Fusaro).. In M.. J.. Beran, J.. Brandl, J.. Perner, J.. Proust,.. Foundations of Metacognition.. , Oxford University Press.. Préface au livre de Cass R.. Sunstein.. Anatomie de la rumeur.. , Genève, Ed.. Markus Haller.. Choosy Moral Punishers.. (with C.. Clavien, C.. J.. Tanner and M.. Chapuisat).. PLOS One.. , 7 (6), e39002.. Sciences de l'esprit et sciences sociales : des liaisons dangereuses ?.. Sociologies.. , URL : http://sociologies.. revues.. org/3980.. The power of well-connected arguments: Early sensitivity to the connective because.. (with S.. Bernard and Hugo Mercier).. Journal of Experimental Child Psychology.. , 111, pp.. 128-135.. à paraître.. Des jeux symboliques aux rituels collectifs.. Quelques apports de la psychologie du développement à l'étude du symbolisme.. In J.. -Y.. Béziau (ed.. ),.. Le Langage symbolique.. , Paris, Ed.. Pétra.. 2011.. En quoi notre cerveau est-il social.. in R.. Sauvayre et G.. Bronner,.. Le naturalisme dans les sciences sociales.. , Paris, Hermann.. Social cognition is not reducible to theory of mind.. When children use deontic reasoning to predict the behavior of others.. Bernard and Laurence Kaufmann).. British Journal of Developmental Psychology.. , (in press).. L esprit des sociétés.. Bilan et perspectives en sociologie cognitive.. (avec Laurence Kaufmann).. In F.. Clément et L.. Kaufmann (eds),.. La sociologie cognitive.. , Paris: Orphys/Maison des Sciences de l Homme.. L esprit de la sociologie.. Ouverture: Vers une sociologie cognitive "intégrative".. 2010.. Neurotheology: challenges and opportunities.. (with P.. Brandt and Russell Re Manning).. Schweizer Archiv fur neurologie und psychiatrie.. , 161:8, pp.. 305-309.. Epistemic Vigilance.. (with D.. Sperber, C.. Heintz, O.. Mascaro, H.. Mercier, G.. Origgi, and D.. Wilson).. Mind and Language.. , 25:4, pp.. 359-393.. De la nature des croyances collective.. L'Année sociologique.. , 60:1, pp.. 63-91.. To trust or not to trust.. Children's social epistemology.. Review of Philosophy and Psychology.. , 1:2, special issue on Naive Epistemology.. 2009.. L esprit révélé.. La phénoménographie d'Albert Piette.. Préface du livre d'Albert Piette;.. L'Acte d'exister.. Une phénoménographie de la présence.. , Paris, Socarte.. 2008.. Vrai ou faux? La psychologie de la crédulité.. Cerveau et Psycho.. , no 29.. Les formes élémentaires de la vie sociale.. (en coll.. avec L..  ...   architecture cognitive.. Kaufmann).. , 36/7, pp.. 421-457.. Les dieux disséqués.. Vers une science du religieux.. , in.. Critique.. 677 (octobre), pp.. 747-762.. L esprit ensorcelé.. Les racines cognitives de la sorcellerie.. Terrain,.. 41, pp.. 121-136.. (Compte rendu dans.. Sciences Humaines.. , janv.. 2004).. The pleasure of believing.. Toward a naturalist explanation of religious conversions.. Journal of Cognition and Culture.. 3, no.. 1, pp.. 69-89.. What is it like to be conscious ? The ontogenesis of consciousness.. (en collaboration avec A.. Malerstein),.. Philosophical Psychology,.. Volume 16, Number 1, pp.. 67-85.. 2001.. John Wayne ou Gary Cooper? Les scénarios d une société sans histoire (en coll.. avec Laurence Kaufmann),.. Le Temps.. du 4 décembre.. 2000.. Société de l information ou société informationnelle.. L Europe et les Etats-Unis face aux nouvelles technologies de l information , in G.. Berthoud, D.. Cerqui, F.. Ischi O.. Simioni (2000).. La Société de l information : Une idée confuse.. , Université de Lausanne, coll.. Pratiques et Théories des Sciences et des Techniques, Lausanne.. 1999.. Recension critique du livre de Pierre Jacob,.. Pourquoi les choses ont-elles un sens?.. Revue de théologie et de philosophie.. , janvier-avril.. La sociologie cognitive: une bien étrange croyance.. Cahiers internationaux de sociologie,.. CVII, pp.. 89-104.. Les rapports de l'âme et du corps dans la philosophie de l'esprit contemporaine.. ,.. , v.. 131, no.. 1, pp.. 1-24.. 1998.. Section Champéry in M.. Jorio (éd.. Dictionnaire Historique de la Suisse.. Berne (sous presse).. Les mercenaires champérolains , in.. Revue historique du mandement de Bex.. , n XXXI.. 1997.. Réseau: esquisse d un paysage informatique , in G.. Berthoud D.. Cerqui Ducret,.. La machine universelle.. , Lausanne, pp.. 23-26.. Recension critique du livre de Francisco Varela,.. Quel savoir pour l éthique?.. Réseaux.. , n 84, août-septembre, pp.. 171-174.. Du bon usage de la psychologie en philosophie.. 599 (avril), pp.. 227-246.. Recension critique du livre de Pascal Engel,.. Philosophie et psychologie.. Raison Présente.. , n 121, premier trimestre, pp.. 155-159.. 1996.. Recension critique du livre de Vincent Descombes,.. Les Institutions du sens.. , n 120, quatrième trimestre, pp.. 154-158.. Une nouvelle forme de vie pour les sciences sociales.. Revue européenne des sciences sociales.. , XXXIV, 106, pp.. 155-168.. Recension critique du livre de Dan Sperber,.. La contagion des idées.. , n 77, pp.. 187-191.. Esquisse d une ontologie de faits sociaux.. La posologie de John Searle.. , en collaboration avec Laurence Kaufmann, in.. , n 79, pp.. 123-161.. La Denrée mentale.. , n 118, 2ème trimestre, pp.. 138-142.. 1994.. Fascicule d introduction à l histoire et à l ethnographie régionale,.. Voyage dans le passé de Champéry.. , Martigny, Pillet..

    Original link path: /frart.html
    Open archive

  • Title: Fabrice Clément; chercheur en sciences cognitives et philosophe
    Descriptive info: Une théorie philosophique est naturaliste quand elle se fixe l objectif de n utiliser dans ses analyses que des concepts et des principes compatibles avec ceux des sciences de la nature.. Joëlle Proust, « Naturalisation », in.. Vocabulaire de sciences cognitives.. , Paris, PUF.. Les recherches de Fabrice Clément tentent de mettre à profit les interactions propres au « triangle interdisciplinaire » dans lesquelles il inscrit ses réflexions.. Elles peuvent donc être catégorisées en fonction de la manière dont philosophie, sociologie et psychologie jouent le rôle de « source » ou de « cible » de son questionnement.. Une part importante des réflexions de Fabrice Clément vise à appliquer la puissance analytique de la philosophie à certaines notions clés des sciences humaines.. Ce travail conceptuel a notamment été mis à profit dans son livre,.. Il a également permis une analyse critique de l utilisation de la notion de croyance par l individualisme méthodologique [.. PDF5.. ].. Des travaux en cours visent à préciser la notion d habitus, qui pourra par la suite faire l objet d études empiriques.. Au sein des sciences cognitives, les liens entre la philosophie de l esprit et la psychologie sont étroits.. C est dans ce cadre que s inscrivent les travaux sur l ontogenèse de la conscience, qui interrogent les données de la psychologie du développement à la lumière d un analyse philosophique [.. PDF7.. 16.. Les liens entre psychologie et philosophie ont également fait l objet d une réflexion spécifique [.. PDF3.. Une introduction plus générale sur la philosophie de l esprit contemporaine a également été proposée [.. PDF4.. Il est enfin un domaine qui occupe un rôle de plus important dans la réflexion de Fabrice Clément : la philosophie des sciences sociales.. En 1996 déjà, il publiait une réflexion sur l usage de la notion wittgensteinienne de « forme de vie » [.. PDF2.. ] puis, avec Laurence Kaufmann, une présentation critique de l ontologie sociale de John Searle [.. PDF1.. Ces réflexions se poursuivent et, toujours  ...   recherches menées en psychologie évolutionniste et en psychologie du développement, il a proposé une hypothèse sur les mécanismes cognitivo-affectifs qui sous-tendent les processus de conversion religieuse [.. PDF 8.. En anthropologie cognitive, il a également proposé une théorie visant à rendre compte de la quasi universalité du phénomène de la sorcellerie [.. PDF 9.. Dans l optique de mieux comprendre les phénomènes de crédulité, Fabrice Clément s est par ailleurs engagé dans des recherches empiriques en psychologie du développement.. Il étudie les modalités avec lesquelles les enfants acceptent ou refusent les informations qui leur sont communiquées par autrui.. Ces recherches, qui se poursuivent actuellement, ont déjà montré que l enfant n est de loin pas une « éponge culturelle » avalant sans broncher tout ce qui lui est transmis par son environnement [.. PDF 13.. 12.. Si la philosophie et la psychologie représentent de solides alliées pour les sciences sociales, l importance explicative de ces dernières n est pas à négliger.. Ainsi, dans.. , Fabrice Clément pose les bases d une « architecture sociale de la crédulité »: certains types d agencements sociaux favorisent en effet la diffusion et l acceptation des représentations sociales.. Cette conception, qui insiste sur l aspect de « mise en scène » propre aux institutions de transmission culturelle, doit d'ailleurs beaucoup à son ancien professeur Georges Balandier.. Mais la sociologie est également à même d enrichir le savoir des « sciences de l esprit ».. C est l objectif du projet de recherche, financé par le Fonds National pour la Recherche Scientifique suisse, consacré à l étude des compétences sociales précoces.. Une série d études empiriques mettant en uvre la méthodologie propre à la psychologie du développement vise à montrer que les jeunes enfants sont à même d effectuer des inférences sociales complexes sans nécessairement recourir à une « théorie de l esprit ».. Cette recherche, selon Laurence Kaufmann et Fabrice Clément, ouvre des perspectives qui remettent en cause certains postulats de la psychologie du développement [.. PDF 11.. 15..

    Original link path: /frrec.html
    Open archive

  • Title: Fabrice Clément; chercheur en sciences cognitives et philosophe
    Descriptive info: è.. Les enseignements de Fabrice Clément s adressent à des sociologues, à des philosophes ou à des psychologues.. Dans tous les cas, l accent est mis sur l interdisciplinarité et la rigueur conceptuelle.. L objectif consiste à montrer qu il existe des ponts entre les disciplines et que les passages qu ils permettent sont dignes d intérêt.. Les processus de socialisation.. Une approche interdisciplinaire.. Dans un premier temps, ce cours visera à présenter les approches classiques de la socialisation.. Après avoir mis en évidence leurs limites, nous nous appuierons sur les développements contemporains des sciences cognitives (éthologie, anthropologie, philosophie et psychologie) pour proposer un modèle révisé de la socialisation.. En recourant notamment à la psychologie du développement, nous mettrons en évidence les différents processus qui permettent aux enfants de s intégrer dans leur environnement social et de devenir des membres à part entière de leur groupe d appartenance.. Ce parcours nous permettra d éclairer différemment la question de l identité qui, selon les contextes, se définit aussi bien par les pesanteurs sociales de l habitus que par des prises de conscience "libératrices".. Introduction à la sociologie cognitive.. Le grand partage entre les sciences de l esprit et les sciences de la société perd de plus en plus de sa légitimité.. D une part, les différentes approches sociologiques reposent sur un modèle, souvent implicite, du fonctionnement de l esprit humain.. D autre part, les psychologues sont de plus en plus nombreux à tenir compte de l importance du contexte social dans le développement et la mise en oeuvre des capacités cognitives.. L émergence des sciences cognitives permet aujourd hui de repenser le rapport entre les individus et leur environnement social.. Ce cours vise, d une part, à montrer comment les conceptions contemporaines de l esprit humain permettent d éclairer certains phénomènes sociaux.. D autre part, nous mettrons en évidence l impact des "faits sociaux" sur le fonctionnement même de l esprit.. Les croyances collectives.. L étude des croyances humaines est un sujet qui peut difficilement éviter une approche interdisciplinaire.. Les croyances sont pour ainsi dire "bifaces" : leur face "interne" renvoie aux processus psychologiques par lesquels se constituent nos adhésions; leur face "externe" rattache par contre les croyances à l étude de la culture, des systèmes symboliques par lesquels s identifient et se perpétuent les différentes communautés humaines.. L objectif de ce cours consiste à trouver une voie susceptible de rapprocher les démarches qui se concentrent sur la nature des processus psychologiques des croyances avec celles qui insistent sur leur dimension sociale.. Nous chercherons notamment à montrer combien certaines "pentes de l esprit humain" sont susceptibles, dans certains contextes sociaux de circulation des informations, de rendre compte des phénomènes d "épidémiologie des représentations".. Psychologie de la croyance.. Les croyances font partie de ces phénomènes qui, tout en jouant un rôle essentiel dans la détermination de nos comportements au quotidien, sont difficiles à cerner.. Multidimensionnelles, les croyances renvoient aussi bien à des représentations mentales "privées" ("Je crois qu il a raison") qu à des représentations sociales "publiques" (les "croyances collectives").. Leur étude impose donc une perspective interdisciplinaire.. Ce cours va tout d abord tenter de mieux comprendre ce qu est une croyance en analysant les différentes facettes de ce phénomène.. Nous nous demanderons notamment, en termes évolutionnistes, quelle est la fonction biologique des croyances.. Une part importante du cours sera dédiée à la compréhension des différents mécanismes qui sous-tendent l adhésion..  ...   identité sociale et personnelle, de décrire la manière dont les membres d une communauté acquièrent les représentations propres à leur culture et, enfin, de montrer que la culture détermine autant qu elle libère.. Ce cours sera enseigné pour la première fois durant le semestre d été 2006-2007, au département de sociologie de l Université de Genève.. Apprendre d autrui: du savoir culturel à la créativité personnelle.. Pendant des décennies, la psychologie du développement s est concentrée sur les activités cognitives qui permettent à l enfant d acquérir des informations par lui-même, en mettant à profit ses mécanismes perceptifs et inférentiels.. De leur côté, les sciences sociales ont eu tendance à considérer les enfants comme des récipients dans lesquels la culture se déverse lors de la socialisation.. Récemment, une série de recherches, aussi bien en psychologie qu en anthropologie et en psychologie sociale, ont cherché à contrebalancer ces deux types d a priori en tentant de comprendre les interactions entre les mécanismes cognitifs de l enfant et les dispositifs culturels dans lesquels il grandit.. Le cours aura pour but, dans une perspective interdisciplinaire, de montrer comment s intègrent culture et cognition lors du développement de la personne.. Ce cours sera enseigné pour la première fois durant le semestre d été 2006, au département des sciences de l éducation de l Université de Neuchâtel.. Société et cognition.. Les bases naturelles du social.. Ce cours, destinée à des étudiants de deuxième cycle en sociologie, a pour objectif de démontrer en quoi les sciences cognitives sont pertinentes pour les sciences sociales.. Le point de départ du cours est le constat qu il est important pour la sociologie de disposer d un modèle crédible de l esprit humain.. La plupart des courants sociologiques, et en particulier l individualisme méthodologique et le structuralisme génétique, s appuient sur une conception trop schématique des mécanismes cognitifs et affectifs que nous mobilisons dans nos interactions sociales.. Le cours présente un introduction générale à l approche cognitiviste, des illustrations issues de l anthropologie cognitive, de la psychologie sociale et de la psychologie du développement, ainsi que les fondements d une théorie visant à rendre compte de la diffusion des représentations culturelles (épidémiologie des représentations).. Ce cours a été donné pour la première fois au département de sociologie de l Université de Genève au cours du semestre d hiver 2003-2004.. Philosophie et sciences cognitives.. Vers une philosophie cognitive.. Cet enseignement est essentiellement destiné à des étudiants de deuxième cycle de philosophie, mais il est également accessible aux psychologues et aux étudiants travaillant dans le champ des neurosciences.. Il vise à montrer en quoi les recherches menées au sein des sciences cognitives (l accent est essentiellement mis sur les neurosciences, la psychologie cognitive, la psychologie sociale, la psychologie du développement et la philosophie de l esprit) tendent à modifier certaines conceptions philosophiques.. Les cours s organisent autour de notions clés comme la raison, la conscience, les émotions ou encore l identité.. Une fois leur contenu traditionnel remémoré, des recherches issus des recherches en sciences cognitives sont convoquées afin de voir en quoi ils bousculent certaines idées reçues.. Un des buts de ce cours est de familiariser les étudiants avec la démarche expérimentale et de les encourager à tenir compte des travaux effectués au sein des sciences de l esprit contemporaines.. C est au département de philosophie de l Université de Neuchâtel que cet enseignement a été proposé pour la première fois..

    Original link path: /frens.html
    Open archive

  • Title: -- Fabrice Clément ------------------------------------------------------
    Descriptive info: -- Fabrice Clément ------------------------------------------------------.. 23.. 9.. 2009.. L'enfant: armé pour apprendre? , Colloque international des didactiques de l'histoire, de la géographie et de l'éducation à la citoyenneté, Haute Ecole Pédagogique, Lausanne.. 29.. 8.. How children reason about the social world.. The case of roles , ESPP Conference, University of Central Europa, Budapest.. 8.. 7.. Bernard) The influence of informants' facial emotions on children trust in testimony , Multimod 09, Université de Toulouse.. Keel) Orientation towards norms in family interaction: multimodality and deontic learning in context , Multimod 09, Université de Toulouse.. Reasoning about the social world.. When reality vividness conflicts with desire-independant reasons , The Psychology of conditional directives, Université de Toulouse.. 17.. 6.. What is the minimal cognitive equipment for trust.. The 3-year-olds' problem , Metarepresentation, Cognition and Culture Conference, University of Oslo.. 5.. 5.. Vers une sociologie cognitive , Prospective sur la Cognition Sociale, LIP6, Paris.. 20.. 3.. Kaufmann) L'Esprit Social , Conférence Mind the Brain, Université de Lausanne.. Ce qui est bon à croire.. Les sciences cognitives peuvent-elles nous aider à comprendre les croyances religieuses? , Séminaire EPAER, ENS, Lyon.. 19.. 11.. 2008.. Croire ou ne pas croire.. Lorsque la philosophie devient expérimentale , Master de psychologie sociale, Université de Genève.. 7.. Kaufmann) Cognition sociale et théorie de l'esprit , Institut d'Histoire de la Médecine, Université de Lausanne.. 2.. Les bornes de la confiance: à propos de quelques facteurs socio-affectifs influençant la crédibilité , Institut Jean Nicod, École Normale Supérieure, Paris.. 14.. Testing the limits of trust , Graduate School of Education, Harvard University.. 4.. Faut-il tuer l'habitus? De l'apport des sciences cognitives à la sociologie , Déjeuner sociologique, Université de Genève.. 10.. Lire l esprit des autres.. Théorie de l esprit et compréhension d autrui , séminaire déterminismes et liberté, département de biologie, Université de Lausanne.. Les milieux de la conscience.. Prise de conscience et contextes socio-culturels , Archives Jean Piaget, Université de Genève.. Looking for the determinant of human behavior.. Is there a place for psychology in the scientific world? , conférence inaugurale Psyko 08, Vaumarcus.. 2007.. From testimony to socialization.. When sociology meets developmental psychology , Centre interfacultaire en sciences affectives, Université de Genève.. 18.. 10.. What is social (and  ...   Lausanne.. 1.. La cognition dans son environnement social: les limites de la théorie de l esprit (avec Laurence Kaufmann), séminaire du département de psychologie sociale, Université de Lausanne.. 12.. 2005.. Des jeux symboliques aux rituels collectif: une difficile analogie , colloque interdisciplinaire Le Langage symbolique , Université de Neuchâtel.. 30.. Les Objets sociaux , cours (remplacement du prof.. Kevin Mulligan), Département de philosophie, Université de Genève.. 9.. Communication in Focus: Children's Trust in Reliable Speakers (with M.. Koenig & P.. Harris), SRCD biennal meeting, Atlanta.. La philosophie est-elle soluble dans les sciences cognitives? , Département de philosophie, Université de Neuchâtel.. 24.. 2004.. Vers une étude naturaliste des processus d adhésion : l ontogenèse du scepticisme et de la crédulité , PAVIE , Centre lémanique d'étude des parcours et modes de vie, Université de Lausanne.. Décembre 2004.. Les formes sociales élémentaires (en coll.. Avec Laurence Kaufmann), colloque Enquête, EHESS, Marseille.. Novembre 2004.. Aux origines cognitives de la culture : la pensée analogique , École Normale Supérieure, Paris.. 2003.. « How to assert experimentally a degree of credulity », developmental psychology seminar of Paul Harris, Harvard University.. Mars 2003.. Coordination of a « Culture and Cognition » seminar, with Daniel Dennett, University of Michigan, Ann Arbor.. Novembre 2002.. « The genesis of credulity », Institute for Human Development, University of California, Berkeley.. Octobre 2002.. « The ontogenesis of skepticism and credulity », University of Michigan, Ann Arbor, developmental psychology seminar, prof.. H.. Wellman, M.. Schatz et S.. Gelman.. Avril 2002.. « Toward an ontogenesis of credulity », social psychology seminar of prof.. Richard Nisbett, University of Michigan.. Décembre 2001.. « Comment peut-on se tromper soi-même? Le problème de la self-deception dans une perspective naturaliste », Université de Neuchâtel.. « Comment peut-on se tromper soi-même.. Les mécanismes de la self deception », Université de Genève.. Juin 1999.. A quoi sert la philosophie de l esprit.. L exemple de la croyance.. Société neuchâteloise de philosophie, Université de Neuchâtel, Suisse.. Septembre 1998.. La crédulité.. Université de Paris VIII, France.. Mai 1995.. La fabrication des croyances: entre machinisme et herméneutique.. APECS (Association Parisienne des étudiants et chercheurs en sciences cognitives), Paris, France.. Mars 1995.. Croyance et adhésion.. CREA, Ecole Polytechnique, Paris, France..

    Original link path: /frcon.html
    Open archive

  • Title: Fabrice Clément; chercheur en sciences cognitives et philosophe
    Descriptive info: À propos.. Recension par Gérald Bronner de.. Paru dans.. Revue Française de Sociologie,.. no.. 3, 2007.. Compte rendu de.. 145, Mai 2006.. Entretien consacré au livre.. Le Courrier.. du 13 avril 2006.. Entretien sur le livre.. L Hebdo.. du 30 mars 2006.. du 5 Novembre 2005.. Compte rendu de «.. 145, Janvier 2004.. Article consacré aux recherches sur la « sociologie naïve ».. du 4 mai 2005.. Médias divers.. La superstition , Télévision Suisse Romande, émission Faut pas croire.. (téléchargez l'émission ici).. « Le voile, le foulard  ...   Romande « Espace 2 », émission Sciences.. ch de Marc Berman, avec Christine Clavien.. ch de Anne-Marie Ryhn.. « John Wayne ou Gary Cooper? Les scénarios d une société sans histoire » (en coll.. Cet article est mentionné dans.. La Libre Belgique.. du 10.. Décembre 2000, Janvier 2001.. Série de quatre émissions radiophoniques présentées sur la Radio Suisse Romande « Espace 2 », dans le cadre de l émission « La philosophie dans le miroir ».. Thème : L approche naturaliste de la conscience.. Un page de..

    Original link path: /frdiv.html
    Open archive

  • Title: Fabrice Clement; researcher in cognitive sciences and philosopher
    Descriptive info: Full Professor.. University of Neuchatel.. Cognitive Science Center.. CH- 2000 Neuchatel.. The scope of Fabrice Clément research can be delimitated by an interdisciplinary triangle linking social sciences, philosophy and cognitive sciences.. His central focus is the phenomenon of BELIEF: what is a belief? How are beliefs transmitted? Why do we believe so easily in certain kinds of representation and not in others? How is.. credulity.. possible? What has.. consciousness.. to do with  ...   we decide to.. trust.. ? How is the taken for granted of a social group transmitted during.. socialization.. In order to bring some light on these topics, Fabrice Clément resorts to.. philosophy of mind.. to specify the nature of belief, to.. psychology.. (cognitive, social and developmental) to analyze its representational and dynamic components, and to.. social sciences.. to study the mechanisms responsible for the widespread diffusion of certain beliefs in different social settings..

    Original link path: /enhom.html
    Open archive

  • Title: -- Fabrice Clément ------------------------------------------------------
    Descriptive info: Fabrice Clément is a social scientist, born in 1967 in the Swiss alpine village of Champéry.. As the randomness of what people spontaneously took for granted struck him from a very early age, he decided to broaden his understanding of the social and psychological mechanisms underlining human beliefs.. After a Master in anthropology and sociology at the University of Lausanne, he furthered his conceptual and analytical skills in Geneva, where he got a master in Philosophy.. Thanks to Joelle Proust, invited professor at the university, he realized how significant cognitive sciences could be for his topic, and went on to study cognitive sciences in Paris, where he got a Diplome d etude avancee (DEA).. After a.. conceptual.. work on the notion of belief with Pascal Engel, Fabrice Clément started to investigate, with the help of Dan Sperber, the psychological and social mechanisms that underpin the phenomenon of credulity.. This research led to a PhD in Philosophy and Social Sciences and is the source of his first book,.. Les mécanismes de  ...   of Michigan, where he developed theoretical and empirical tools to link cognitive and social sciences.. He finally went on to Harvard, where he started a long term collaboration with Paul Harris and Melissa Koenig, publishing with them papers based on his empirical studies on trust, and testimony.. Now back in Switzerland, Fabrice Clément has recently taught at the universities of Geneva and Neuchâtel and resumed his long term collaboration with the sociologist Laurence Kaufmann.. They have published together a book on the philosophy of John Searle,.. Le monde selon John Searle (The World According to John Searle).. They have also initiated in Lausanne a lab dedicated to naïve sociology , working experimentally on various kinds of cognitive inferences made by children in social contexts.. Fabrice Clément s thinking is converging on a new paradigm of cognitive sociology.. Inspired by philosophy of mind, neurosciences and psychology, he suggests a new way to investigate some of the basic notions of social sciences, such as the epidemiology of beliefs, collective representations, or socialization..

    Original link path: /enbio.html
    Open archive



  •  


    Archived pages: 18