www.archive-net-2013.com » NET » E » ERGOLAB

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

    Archived pages: 258 . Archive date: 2013-09.

  • Title: Articles Ergonomie 'questions existentielles' - Ergolab
    Descriptive info: questions existentielles.. Articles théoriques sur les fondements de l'ergonomie IHM, la discipline, ses rapports avec les domaines connexes, et quelques sujets controversés.. questions existentielles.. Retour types d'articles.. [21.. 12.. 2004].. Ergonomie et Flash.. La technologie Flash a souvent été considérée comme "anti-ergonomique".. Cet article présente les avantages et inconvénients du Flash du point de vue de l'ergonomie.. L'idée principale est qu'un site en Flash n'est pas foncièrement mauvais.. Son utilisation peut en effet optimiser.. TAGS :.. Animations.. Flash.. Navigation.. 05.. La conception centrée utilisateur.. La conception centrée utilisateur consiste à considérer les utilisateurs et leurs besoins tout au long du processus de développement d'une application informatique.. Cet article présente les caractéristiques de la conception centrée utilisateur en s'appuyant sur sa définition dans la norme ISO 13407..  ...   des choses, pour elle-même mais aussi en ce qu'elle.. Design.. Utilisabilité.. [12.. Architecture de l information, quelles relations à l ergonomie?.. Architecture de l'information et ergonomie sont des domaines par définition très proches et qui se confondent souvent.. Ils entretiennent en effet des dépendances étroites et leur pratique vise un même.. Chapitres de livres gratuits.. C est quoi l ergonomie informatique ?.. Cet article présente brièvement ce qu'est l'ergonomie informatique : son objectif, son intérêt, les critères qui la définissent, les domaines où elle est utilisée… L'objectif est de.. Utilité.. Tous les articles Ergolab.. dernier article.. articles les plus lus.. Ergonomie de la page d accueil.. Architecture de l information.. Recette de test utilisateur, Partie 1.. Les critères ergonomiques de Bastien Scapin, Partie 1.. article au hasard..

    Original link path: /articles/questions-existentielles/index.php
    Open archive

  • Title: Articles Ergonomie 'éléments d'interface' - Ergolab
    Descriptive info: éléments d interface.. Des articles concrets, qui déclinent conseils et solutions pour optimiser.. la qualité ergonomique des éléments d'interfaces.. éléments d interface.. Les interfaces à base de glisser - déposer sont parmi celles qui font le plus rêver les concepteurs web.. Qu'en est-il vraiment du côté utilisateur, et qu'en dit l'ergonomie? Cet article liste chaque point d'accroche des interfaces de drag drop, et émet pour chacun des recommandations, tant du point de vue de l'utilité que de l'utilisabilité de ce mode d'interaction.. Drag Drop.. Interfaces riches.. [29.. 2007].. Publicité sur le web : que fait l ergonomie ?.. La publicité sur le web est omniprésente.. Comme tout élément de contenu constitutif d'un site Internet, elle entraîne des questionnements ergonomiques.. Notre objectif consiste à laisser la publicité jouer son rôle, tout en limitant ses défauts potentiels.. Banner blindness.. Crédibilité.. Intrusion.. Publicité.. Son.. [30.. 03.. 2005].. Utilisabilité des adresses web.. Les adresses web font partie de notre environnement.. Crachées par nos ordinateurs, nos radios, nos téléphones, elles envahissent aussi nos publicités, nos boutiques, nos cinémas,  ...   d'ergonomie autres.. Formulaires.. Gestion des erreurs.. [28.. 06.. La page d'accueil est un des thèmes récurrents en ergonomie web.. Son rôle capital en fait une des pages les plus analysées d'un site.. Point d'entrée fréquent dans le site, elle est aussi celle qui témoigne du plus grand nombre de visites.. Cet article.. Page d accueil.. [14.. Comment concevoir un menu ? Partie 2.. La première partie de cet article a détaillé les principales caractéristiques d'un menu et les problématiques d'identification et de sélection des options.. Nous verrons ici dans quelle mesure un menu doit être adapté.. Menus.. [20.. Ce mot souligné semble mener quelque part.. Cet article évoque l'utilisabilité des éléments cliquables sur le web.. Chaque partie s'intéresse à un aspect particulier de cette utilisabilité.. Nous décrivons pour chaque recommandation l'intérêt.. Liens.. 10.. Comment concevoir un menu ? Partie 1.. Les menus sont un style d'interaction très fréquent dans le domaine de l'informatique grand public.. Ils sont utilisés à la fois dans le domaine du web et du logiciel, mais leur forme est différente..

    Original link path: /articles/elements-d-interface/index.php
    Open archive

  • Title: Articles Ergonomie 'principes' - Ergolab
    Descriptive info: principes.. Des articles sur les principes ergonomiques et règles générales à appliquer pour.. optimiser la qualité d'utilisation des sites internet et plus largement des IHM.. principes.. [26.. 04.. Petit lexique de l ergonomie des interfaces.. Cet article a pour objectif de dessiner ce qu'est l'ergonomie des interfaces à travers les termes clés employés dans ce domaine.. Il s'agit à la fois de donner des définitions des mots, mais aussi de discuter de leur signification dans des contextes particuliers.. L'architecture de l'information est la structure d'organisation sous-jacente à un système de contenu.. Ce système de contenu peut être le web, et c'est souvent dans ce cadre que l'on parle  ...   de l'ergonomie informatique, optimiser l'accessibilité c'est concevoir ou modifier l'interface de telle sorte que le plus grand nombre.. Accessibilité visuelle.. Lisibilité.. [15.. Faciliter la lecture d informations sur le web.. Ecrire pour le web c'est d'abord écrire pour être lu à l'écran.. Cet article exposera donc brièvement les enjeux de la prise en compte des caractéristiques perceptives de l'être humain.. Au-delà de ces considérations.. Ecriture web.. Feedback et rapport homme-ordinateur.. L'utilisateur doit toujours être informé des conséquences de ses actions.. C'est un principe fondamental en ergonomie des interfaces.. L'ordinateur est un être étrange.. On a besoin de savoir s'il comprend ce qu'on lui dit.. On a donc.. Feedback..

    Original link path: /articles/principes/index.php
    Open archive
  •  

  • Title: Articles Ergonomie 'pratiques' - Ergolab
    Descriptive info: pratiques.. Des articles concernant les méthodes, outils et façons de faire de l'ergonomie des interfaces, pour aider les professionnels dans leur pratique quotidienne.. pratiques.. 08.. L analyse concurrentielle en ergonomie.. L'analyse concurrentielle est une démarche utilisée très fréquemment dans le cycle de conception d'un produit informatique.. Elle consiste à étudier les sites et applications que l'on juge concurrents ou comparables, afin d'en extraire les points positifs et / ou négatifs ainsi que les conventions d'interface du domaine.. Ce type d'analyse.. Analyse concurrentielle.. Benchmark.. Restituer les résultats d une étude d ergonomie.. Une part importante de la réussite d'une intervention ergonomique tient à la façon dont on présente les résultats.. En effet, c'est ce qui déterminera à la fois l'acceptation des propositions ainsi que leur prise en compte réelle dans l'application.. Cet article tente de déterminer quels sont les éléments clés qui font que.. Livrables.. Maquettes conceptuelles.. 09.. Ergonomie informatique : les principales méthodes.. Cet article présente les principales méthodes utilisées en ergonomie informatique.. Cette sélection permet d'avoir une vue d'ensemble du travail de l'ergonome et des outils auxquels il recourt.. Test utilisateur.. Tri de cartes.. Tri de cartes  ...   [08.. Les supports logiciels de l ergonome.. L'ergonome dans sa pratique quotidienne a besoin d'outils pour réfléchir, formaliser des idées et modèles, et conduire des tests utilisateurs.. Cet article ne détaille pas de façon exhaustive les supports logiciels de l'ergonome, mais se veut une présentation.. Accessibilité technologique.. Outils.. [03.. Cet article propose une recette de test utilisateur.. On peut parler de recette parce que mettre en place un test nécessite de passer par plusieurs étapes.. Chacune de ces étapes exige des ingrédients.. Recette de test utilisateur, Partie 2.. La première partie de cet article définissait les étapes initiales de la mise en œuvre d'un test utilisateur.. Cette seconde partie détaille les phases plus pratiques.. [10.. Les critères ergonomiques de Bastien Scapin, Partie 2.. Notre premier article sur les critères ergonomiques évoquait les notions de guidage de l'utilisateur et de charge de travail.. Nous continuons dans cette seconde partie la description des critères proposés par Bastien et Scapin.. Audit ergonomique.. Le travail de l'ergonome s'articule autour d'outils qui lui servent à juger de l'utilité et de l'utilisabilité d'un système informatique.. Parmi ces outils, il existe de nombreuses normes, recommandations et..

    Original link path: /articles/pratiques/index.php
    Open archive

  • Title: Ergonomie de la page d'accueil - Ergolab
    Descriptive info: 28 Juin 2004.. Ergonomie de la page d'accueil.. Ergonomie de la page d accueil.. Liste des articles.. Version imprimable.. Introduction.. 1.. Qu'est-ce qu'une page d'accueil?.. 2.. Facilité d'accès.. 3.. Que mettre dans la page d'accueil?.. 4.. Comment présenter la page d'accueil : utilisabilité et conventions web.. 5.. Ecriture des contenus.. 6.. Publicité et auto-promotion.. 7.. Design et utilisabilité.. 8.. Un exemple.. Conclusion.. Pour en savoir plus.. Introduction.. Cet article présente les fonctions d'une page d'accueil ainsi que quelques règles simples à appliquer pour qu'elle soit utile et facile à utiliser.. Nous évoquons uniquement les pages d'accueil des sites internet, et non des intranets, où les règles à appliquer sont différentes.. De plus, il existe beaucoup de recommandations valables pour l'ensemble d'un site web (en termes de cohérence, de lisibilité, de trouvabilité, de terminologie.. ), mais dont on ne parlera pas ici car elles ne concernent pas.. spécifiquement.. la page d'accueil.. Qu'est-ce qu'une page d'accueil?.. On parle de "page d'accueil" pour désigner la principale page d'un site web, permettant l'accès aux autres pages du site et accessible par le nom de domaine.. Une vraie page d'accueil est une page qui sert, qui présente de l'information et permet de naviguer.. Une page d'accueil n'est pas une splash page ou jump page, qui ne sont qu'une sorte d'introduction précédant la véritable page d'accueil.. Certains sites proposent ainsi dans une page intermédiaire permettant de choisir la version du site (flash, html) ou la langue du site que l'on souhaite consulter.. Or, ce type de page impose une étape de plus à l'utilisateur pour accéder aux contenus.. Il n'y a par exemple pas d'utilité réelle à faire choisir uniquement la langue dans une page intermédiaire.. On doit à l'inverse (et parce que l'on connaît bien les caractéristiques des utilisateurs finaux) se baser sur la langue de la population majoritaire et la fournir par défaut, ou détecter le pays d'où le site est visité, et fournir la possibilité de changer de langue partout dans le site.. En bref, il est préférable de trouver une solution alternative à de telles pages.. La page d'accueil doit réellement représenter le site dans son ensemble, donner des indices sur les contenus qu'il aborde, sur la société ou les personnes qui en sont responsables, sur l'actualité des mises à jour, etc.. Facilité d'accès.. Concernant la facilité d'accès à la page d'accueil d'un site, on doit distinguer deux versants :.. - La facilité d'accès initiale, lors de la première visite d'un site par exemple.. - La facilité à retrouver le site dans ses favoris, dans un historique ou un enregistrement de page.. 1.. L'adresse de la page d'accueil.. Nous incluons dans cette problématique tout ce qui tourne autour de l'url du site : la page d'accueil doit être accessible de la façon la plus simple possible.. Elle doit être associée uniquement au nom de domaine, et ne pas comporter d'autres extensions.. L'adresse du site est représentée par celle de la page d'accueil.. 2.. Le titre de la page d'accueil.. La page d'accueil doit avoir un titre qui définit à la fois sa nature (le nom du site, de la marque, etc.. ) et son utilité (ce à quoi sert ce site, ce qu'il contient en général).. A défaut des autres pages, le titre que l'on donne à la page d'accueil ne doit pas uniquement mentionner ce qui compose la page, mais plutôt ce qui compose tout le site.. On utilisera donc des termes génériques, permettant de définir tous les contenus accessibles à partir de la page d'accueil.. Ce sont souvent les pages d'accueil qui sont ajoutées aux favoris d'un navigateur.. La façon dont ces favoris seront affichés dans le navigateur, le nom par défaut qu'ils porteront, dépend de l'attribut "title" que l'on aura affecté à la page.. On peut ajouter au titre une "favicone" (favicon en anglais), qui permet de retrouver le site facilement parmi les autres et de supporter l'identité visuelle générale du site.. Cette image s'affichera avant le titre, que ce soit dans la barre d'adresses du navigateur, dans la listes de favoris ou l'historique.. 3.. Optimiser le temps de consultation.. La page d'accueil étant souvent le point d'entrée dans le site, on doit l'optimiser pour permettre aux connaisseurs de trouver des informations pertinentes rapidement.. Plus vite l'utilisateur trouvera sur la page d'accueil un lien susceptible de le mener vers ce qu'il cherche, plus la durée de recherche de cette information sera diminuée.. On peut définir plusieurs manières d'optimiser la consultation de la page d'accueil :.. Concernant le temps de téléchargement, on doit d'abord distinguer temps objectif et temps subjectif.. Le temps objectif est le temps réel de chargement, le temps subjectif est le temps perçu de chargement.. Ces deux paramètres ne sont en général pas exactement correspondants.. Concernant le temps objectif, l'idée est que les pages doivent se charger le plus rapidement possible afin de limiter le temps d'attente et donc d'inactivité de l'utilisateur.. Ce temps de chargement est essentiellement la conséquence du poids des pages.. En résumé, le poids des pages tient presque exclusivement à l'intégration d'images.. Les images et animations sont les éléments qui sont les plus lourds donc les plus lents à télécharger.. Il ne faut pas essayer de supprimer les images / animations à tout prix, mais plutôt se questionner sur l'utilité de chacune d'entre elles, et adopter un format optimisé pour le web.. Limiter le poids des pages permet que le temps de chargement objectif (la durée réelle nécessaire pour afficher la page) soit réduit.. Notre perception de cette durée n'est cependant pas uniquement le reflet de la réalité numérique.. Il est possible de suggérer à l'utilisateur que ce temps de chargement est moins long.. On peut notamment spécifier des attributs "alt" sur chacune des images (et spécifiquement sur celles supportant la navigation).. Ceci permet aux utilisateurs qui connaissent très bien le site mais ont une connexion lente de cliquer sur les boutons de navigation avant qu'ils ne s'affichent en image.. Enfin, optimiser le temps de consultation peut passer par l'introduction de raccourcis vers les mises à jour les plus récentes, donnant un indice direct aux utilisateurs sur la fraîcheur des contenus d'une rubrique donnée.. Que mettre dans la page d'accueil?.. La page d'accueil est la page référence du site, le point de ralliement des internautes perdus.. Un de ses rôles principaux est de donner accès aux fonctions principales du site, sans toutefois surcharger la page.. Pour choisir les contenus à afficher en priorité sur la page d'accueil, le concepteur doit se poser la question de ce que cherche l'utilisateur référent en arrivant sur le site.. On doit en effet supporter les tâches majoritaires du site par la conception de la page d'accueil.. Ce travail sera toujours la recherche d'un compromis entre trop et pas assez d'informations, entre densité informationnelle et facilité de la lecture : plus le nombre de liens est important, plus il est probable que l'utilisateur y trouve quelque chose qui soit susceptible de l'intéresser.. Mais plus le nombre de liens est important, plus il est difficile pour l'utilisateur de repérer celui qui l'intéresse.. Assurer deux fonctions : navigation et information.. » Navigation.. Une page d'accueil sert d'abord à accéder aux contenus internes du site.. Elle a donc une fonction de navigation, qui permet de mener aux contenus internes au site.. La page d'accueil doit respecter le principe de navigation commun à tout le site, mais on peut doubler cette navigation en insistant sur des éléments précis (thématique, en fonction des cibles, en fonction d'une actualité, etc.. ).. Les règles adoptées sur le site doivent être respectées sur la page d'accueil.. Il n'est par exemple pas question de changer la couleur des liens parce que l'on est sur la page d'accueil.. De la même manière, la navigation doit être la même qu'à l'intérieur du site: la page d'accueil a beau avoir un rôle particulier, on ne doit pas y remettre en cause les principes de navigation.. Une des règles à adopter sur la page d'accueil est de mettre en avant certaines rubriques du site.. L'ordre dans lequel on les présente dans la barre de navigation est déjà un parti-pris, mais qui ne suffit pas toujours pour donner envie d'aller plus loin.. La page d'accueil doit permettre d'accéder aux pages de présentation de chacune des rubriques ou à des contenus plus spécifiques.. Les liens contextuels, transversaux, sont un moyen de mettre en avant une des rubriques en disant plus que son nom.. Source :.. Page d'accueil du secteur Wizkids.. (Asmodée).. La gamme "Mechwarriors" est disponible dans le menu de navigation.. Cet accès est doublé par une mise en avant textuelle, permettant de donner plus de détails sur la gamme.. » Information.. La page d'accueil doit être utile au-delà de sa fonction de navigation.. Elle doit permettre d'accéder aux informations les plus récentes.. Le concepteur doit donc prévoir des raccourcis pour remonter du contenu pertinent des pages internes vers la page d'accueil.. Une page d'accueil peut se suffire à elle-même, si l'objectif de l'utilisateur en venant sur le site est uniquement de s'informer des mises à jour.. La page d'accueil doit donc refléter la mise à jour des principales rubriques du site, en fournissant des raccourcis avec des indices de ce qui se trouve à l'intérieur des rubriques en questions (exemples de contenus,  ...   publicitaires, il semble plus approprié d'utiliser des bannières dynamiques que de multiplier leur nombre.. Cette technique consiste à présenter un message différent à chaque rechargement de la page d'accueil.. Le moyen le moins "gênant" de faire de la publicité est qu'elle soit intégrée à la page, et qu'elle ne soit animée que si cela se justifie.. La technique de la fenêtre pop-up est donc à bannir, et encore plus si elle nécessite un acquittement de la part de l'utilisateur (du type "je ne veux pas voir cette publicité").. De même pour les publicités "flottantes", recouvrant tout ou partie de l'espace visible de l'écran.. On devra bien différencier publicité externe et contenu interne au site, afin de ne pas confondre les utilisateurs sur le type de lien fourni.. Dans l'un des cas, il sera envoyé sur un site externe, dans l'autre il sera dirigé vers un contenu spécifique du site.. Design et utilisabilité.. Puisqu'une page d'accueil c'est l'image du site tout entier, le design doit jouer une place considérable.. Quand on parle de design, on n'évoque pas forcément la multiplication d'images surdimensionnées.. Il s'agit de trouver un juste équilibre, et de mesurer cet équilibre en fonction du type de site.. Il est en tout cas évident qu'une page d'accueil doit être visuellement plus tape à l'oeil qu'une page interne de contenu.. Avant tout, elle doit donner envie.. Et cette envie découle d'une expérience globale, résultat de contenus incitatifs mais aussi d'un design étudié.. Le rapport entre design et ergonomie doit être considéré de telle sorte que le design serve l'utilisabilité de la page d'accueil, en appuyant certains contenus, en mettant en valeur des groupes d'informations, en soulignant la hiérarchie d'importance des éléments par leur apparence, etc.. De nombreuses pages d'accueil incluent des éléments animés (mettons de côté les sites entièrement construits en flash).. Concernant l'adéquation d'une animation, la question n'est pas forcément de se demander si l'on doit en intégrerou pas, mais plutôt de savoir si sa présence apporterait une plus-value à la page d'accueil.. Il est aussi recommandé de détecter si le système de l'utilisateur dispose du plug-in nécessaire.. Si ce n'est pas le cas, on peut lui afficher une image statique à la place de l'animation.. Un exemple.. Source:.. www.. bokson.. net.. » Les points négatifs.. 1 - Le logo cliquable même sur la page d'accueil (Le logo est cliquable alors que l'on se trouve déjà sur la page d'accueil).. On recommande en général de ne pas fournir de lien vers la page courante.. Le logo Bokson devrait donc être cliquable partout sauf sur la page d'accueil.. 2 - Pas de bouton "Accueil".. Le lien "Accueil" n'apparaît en effet que dans les pages intérieures.. Ce choix manque de cohérence.. Les outils de navigation doivent rester homogènes quelque soit l'endroit où l'on se trouve dans le site.. De plus, lorsqu'il n'existe pas de bouton "Accueil" sur la page d'accueil, on ne peut pas indiquer à l'utilisateur où il se trouve en mettant en valeur la rubrique consultée.. 3 - Pas de baseline.. Dans la même idée que le point précédent, l'absence de baseline descriptive manque pour accompagner le logo.. Ce type d'élément permet de comprendre rapidement de quoi parle un site web et ce qu'il peut nous apporter.. 4 - Le peu d'incitation sur l'image principale.. La photo centrale est l'élément principal de la page d'accueil.. Elle est cliquable et mène vers la chronique d'un disque.. Cependant, l'utilisateur ne s'en rend compte qu'en cliquant sur l'image.. On devrait préciser à quel événement ou à quel contenu correspond cette mise en avant (par exemple, chronique du dernier disque des Beastie Boys, 15.. 2004).. 5 - Pas de présentation de l'objectif du site.. Ce point est toutefois compensé par les autres éléments d'interface, très explicites et qui suggèrent que Bokson est un site traitant de musique (cf.. les intitulés des rubriques, les noms des groupes, les photos des disques, les libellés des liens, etc.. » Les points positifs.. 1 - La navigation qui s'installe dès la page d'accueil.. Le fait que la barre de navigation (Rock, Electro, Hip Hop, World) soit présente dès la page d'accueil permet à l'internaute de l'utiliser en tant que référent, quelque soit l'endroit où il se trouve dans le site.. On apprécie que cette barre de navigation ne change pas en fonction de la page où l'on se trouve.. 2 - L'emplacement du moteur de recherche.. Le moteur de recherche est placé de manière conventionnelle, en haut à droite de l'interface.. De plus, il est présenté de façon optimale : on fournit directement un champ de recherche et non un simple lien vers la page de recherche, et on fournit aussi un lien direct vers les options de recherche avancée.. 3 - Les liens textuels sur des contenus clés.. On sait que les liens du type "tous les artistes" ou "les dernières chroniques" sont susceptibles d'intéresser les visiteurs du site Bokson.. On fournit donc une zone spécifique où sont placés ces liens génériques.. L'emplacement de cette zone est critique, puisqu'elle se situe juste en-dessous du moteur de recherche.. C'est une zone qui a de grandes chances d'être parcourue du regard.. 4 - Les dates, titres et liens vers les dernières news.. Les news sont une des rubriques mises à jour régulièrement.. A ce titre, il est intéressant de fournir dès la page d'accueil des raccourcis vers les dernières news.. On supporte ainsi la fonction informative de la page d'accueil : si l'utilisateur voit qu'il a déjà lu la dernière news publiée, il n'a pas besoin d'aller consulter la rubrique news pour voir s'il en existe une nouvelle.. On lui facilite donc la tâche de recherche de contenus ajoutés depuis sa dernière visite.. 5 - Un lien vers la liste de toutes les news.. Il paraît très intéressant de placer un lien vers la rubrique mère à côté des raccourcis liés à des contenus spécifiques.. Cela permet à l'utilisateur de considérer la rubrique sous un autre angle que lorsqu'elle est uniquement présentée en barre de navigation.. Il peut se faire une idée plus précise de son contenu.. 6 - L'inscription à la newsletter sur la page d'accueil.. Si l'inscription à la newsletter est une action clé sur le site, si on doit la mettre en avant, il est intéressant de laisser la possibilité d'accomplir l'action la plus courante (à savoir s'inscrire) dès la page d'accueil.. 7 - La hiérarchisation des remontées de contenu.. La page d'accueil de Bokson est conçue de sorte que l'on comprenne bien l'importance relative accordée à chacune des remontées de contenu.. Il existe différents niveaux :.. - Niveau 1 : Mise en avant d'une chronique, supportée par une grande image, actualité forte de la page d'accueil.. - Niveau 2 : Pour chaque rubrique, mise en avant d'un disque avec facing.. - Niveau 2 : Pour chaque rubrique, mise en avant d'une interview avec photo associée.. - Niveau 3 : Pour chaque rubrique, mise en avant des dernières chroniques sous forme de liens texte.. - Niveau 4 : Pour les 5 dernières news : Date, titre, rubrique, image et lien.. 8 - La place laissée aux photos et design.. Le contenu de la page d'accueil de Boskon est accompagné par un design adapté : l'importance des visuels est à la hauteur des attentes des utilisateurs, mais ne mange pas l'information.. Conclusion.. L'ergonomie de la page d'accueil est une thématique complexe, pour laquelle il n'existe pas de réponse toute faite.. La plupart des choix sont spécifiques au site, et doivent être faits en fonction des attentes supposées de la population cible.. Quoiqu'il en soit, il faudra supporter à la fois les besoins liés à la navigation et ceux liés à la présentation d'informations dès la page d'accueil.. Des tests utilisateurs répétés sur l'organisation de la page d'accueil sont un très bon moyen de choisir parmi plusieurs possibilités d'organisation de l'information, sans nécessiter le développement de prototypes très aboutis.. ( lire l'article.. Recette de test utilisateur.. Pour en savoir plus.. » Ressources en ligne.. Temps de chargement: une question moins simple qu'il n'y paraît.. Vincent Bénard, Veblog, 2002.. Top Ten Guidelines for Homepage Usability.. Jakob Nielsen, Alertbox, 2002.. The Truth About Download Time.. Christine Perfetti, UIE, 2001.. pagedaccueil.. com.. (Loïc Renaud ): études de cas, analyses transversales, chroniques sur le thème de la page d'accueil.. » Ressources externes.. Nielsen, J.. Tahir, M.. (2002).. L'art de la page d'accueil : 50 sites web passés au crible.. Eyrolles.. lire.. la chronique de l'Art de la page d'accueil sur Ergolab.. Van Duyne, D.. K, J.. A Landay J.. I Hong (2002).. Design of sites - Patterns, Principles and Processes for Crafting a Customer-Centred Web Experience, Addison-Wesley.. Pattern Group C: Creating a Powerful Homepage.. Krug, S.. (2000).. Dont' Make me think.. , New Riders.. Chapitre 7 : The first step in recovery is admitting the Home Page is behind your control.. Version française : Zéro prise de tête, Dunod.. Chapitre 7, Garder le contrôle de la Home Page.. la chronique de Dont' Make me think sur Ergolab.. (1999).. Designing Web Usability : The Practice of Simplicity.. Home Page, in Chapitre 4, Site Design.. Version française : Conception de sites web : L'Art de la simplicité.. à voir aussi sur Ergolab.. L art de la page d accueil.. Jakob Nielsen Marie Tahir..

    Original link path: /articles/ergonomie-page-accueil.php
    Open archive

  • Title: Architecture de l'information - Ergolab
    Descriptive info: 29 Février 2004.. Architecture de l'information.. Architecture de l information.. L'architecture de l'information comme principe général.. Les composantes de l'architecture de l'information.. Adaptation de l'architecture de l'information.. Les outils et livrables de l'architecte de l'information.. En effet, là où il y a de l'information, il y a potentiellement architecture de l'information.. Cet article présente les grands principes qui permettent de l'optimiser : systèmes d'organisation, de navigation, terminologie et fonctions de recherche.. L'architecture de l'information comme principe général.. Le web est par définition un domaine de prédilection pour la diffusion d'informations et de connaissances.. On comprend donc qu'on parle souvent d'architecture de l'information dans le domaine du web.. On n'exclut cependant pas tous les autres supports d'information, dans lesquels les contenus doivent aussi être organisés pour faciliter la prise d'informations.. L'architecture d'information d'un site, c'est sa structure conceptuelle.. C'est elle qui définit les emplacements et interactions des différents contenus.. L'objectif consiste donc à trouver un système d'organisation des informations optimal, qui soit adapté aux tâches de recherche de l'utilisateur.. Les problématiques ne sont pas les mêmes en fonction des objectifs et de l'ampleur de l'application web.. Quoiqu'il en soit, travailler sur l'architecture d'un site, c'est essayer de faciliter l'activité cognitive de recherche d'information.. C'est aussi anticiper sur les besoins des utilisateurs cibles, pour leur fournir des informations clés aux endroits que l'on juge pertinents.. » L'analogie avec l'architecture.. On parle d'architecture de l'information par analogie avec l'architecture physique des bâtiments que nous construisons dans le monde réel.. De la même façon qu'on doit réfléchir à l'architecture d'un immeuble, on doit s'intéresser à l'architecture donnée au contenu d'une application informatisée.. La différence réside essentiellement dans le type de matière qui définit le produit final, et dans les méthodes employées pour réfléchir et dessiner l'architecture.. L'architecture de l'information représente les fondations de l'interface.. Si elle est bien pensée, c'est elle qui pemettra à l'utilisateur de se repérer et de naviguer facilement dans un site, de la même manière que les indicateurs physiques permettent de se repérer et de se déplacer efficacement dans les espaces réels.. L'architecture de l'information nécessite de définir des référents pour que l'utilisateur puisse se repérer dans l'interface : savoir où il est, où il peut aller, etc.. Ces référents peuvent être comparés aux repères dans les espaces physiques : une option d'un menu principal joue le même rôle qu'un panneau d'affichage dans un espace public.. Sur le web, le menu permet d'atteindre une page contenant une information précise.. Dans la réalité, les panneaux permettent de trouver l'endroit désiré.. Ce sont d'ailleurs les mêmes codes qui nous permettent de décider de l'orientation à prendre, que ce soit sur le web ou dans le monde physique.. En général, les codes les plus efficaces sont les mots et les pictogrammes.. Dans les espaces réels cependant, on atteint un niveau où même le contexte matériel nous renseigne sur la nature des lieux et destinations (la porte du bureau du président n'a pas la même apparence que celle qui mène aux cuisines ou celle qui mène aux toilettes, et c'est un indice qui nous informe sur ce que l'on peut s'attendre à trouver derrière ces différentes portes).. En ce qui concerne les méthodes, l'architecture de l'information a un certain retard sur l'architecture des lieux physiques.. La différence principale est que dans le monde de l'informatique, on accepte de ne pas construire de plans, de ne pas étudier en profondeur les problématiques d'architecture de l'information et leur pertinence à long terme.. Or, sans ce travail de fond sur l'organisation des informations et la navigation dans l'interface, le repérage dans l'application devient une tâche difficile.. Steve Krug dit à ce propos que la navigation représente le site lui-même, sa structure fondamentale, permettant de définir un ici et un ailleurs.. » Une dimension stratégique qui fait de l'architecture une étape précoce.. Le travail sur l'architecture de l'information est une étape en amont des réflexions ergonomiques plus détaillées.. En effet, les choix d'architecture de l'information entretiennent de nombreux liens avec la stratégie de communication du site.. Il s'agit de décider quels contenus doivent être mis en avant, à la fois par leur place ou les raccourcis qui pointent sur eux.. La facilité d'utilisation d'un site commence bien là, dans cette structuration de l'information pour satisfaire les besoins des utilisateurs finaux.. Tout le travail de classification, de catégorisation, d'organisation, donne aussi beaucoup d'éléments pour penser la structuration et le comportement des bases de données.. Malgré leur place priviliégiée en amont, les problématiques d'architecture doivent être gardées à l'esprit tout au long du projet.. Certains choix peuvent ainsi être remis en question lors de leur confrontation à des problématiques d'utilisabilité, de marketing, de stratégie, d'implémentation technique, etc.. Les composantes de l'architecture de l'information.. L'architecture de l'information s'articule autour de plusieurs principes : systèmes d'organisation, de navigation, appellation des éléments de l'interface et systèmes de recherche.. Ce sont ces attributs qui permettront de concrétiser les choix d'architecture.. » Organisation des contenus.. Le principe le plus évident d'architecture de l'information consiste en l'organisation des contenus de l'application.. Cette organisation s'effectue généralement en 3 étapes :.. Organiser les informations, c'est d'abord.. lister tous les contenus.. que l'on veut voir apparaître dans l'interface.. Cette énumération peut se baser sur différentes sources : interface existante, besoins supposés des utilisateurs, besoins exprimés des utilisateurs, demandes du client (exigences marketing, de communication, stratégiques, de partenariats, etc.. ), analyse concurrentielle des interfaces comparables, etc.. L'étape suivante consiste à..  ...   d'intérêt à étudier liés aux problèmes récurrents sur le web, des conventions quant aux emplacements ou aux labels.. Un autre versant de l'architecture de l'information est plus contextuel.. Il sera étudié en fonction du type d'interface et de la population cible à laquelle s'adresse l'interface.. On distinguera grossièrement deux types de projets, certains de type grand public et d'autres de type professionnel, avec divers degrés d'expertise attendue de la part des utilisateurs dans le domaine informatique.. Selon le niveau d'expertise de la cible, on essaiera de guider l'utilisateur ou d'optimiser l'efficience de son activité.. En effet, on est dans deux problématiques différentes.. Il s'agit de fournir à l'utilisateur novice, qui ne connaît pas l'interface, le plus d'indices possibles pour qu'il réussisse à trouver ce dont il a besoin.. De l'autre côté, on doit permettre à l'utilisateur expert (qui connaît l'interface et l'utilise très fréquemment) d'accomplir ses tâches rapidement et avec le moins d'erreurs possible.. On disposera pour certaines applications de références existantes, sur lesquelles on pourra se baser pour construire l'architecture de l'information.. Pour d'autres applications, la référence viendra nécessairement de l'existant non informatisé, de la culture de l'utilisateur, des termes qu'il utilise, etc.. » Adaptation aux stratégies des utilisateurs.. L'architecte de l'information doit se préoccuper de satisfaire toutes les stratégies de recherche d'une information :.. -.. Recherche précise d'un contenu par mot-clé.. (activité supportée par un moteur de recherche).. Recherche précise d'un contenu par navigation.. à travers les rubriques du site (activité supportée par la structuration des contenus dans le site, la conception des éléments de navigation, du plan de site, de l'aide).. "Open ended browsing".. (Catledge, L.. D.. Pitkow, J.. E.. ) : navigation sans but précis, à la découverte de contenus intéressants (activité supportée par la mise en avant de certains contenus, par les navigations transversales et contextuelles, les raccourcis, la présentation de contenus liés au contenu consulté…).. Les outils et livrables de l'architecte de l'information.. Les outils et livrables que nous définissons ci-dessous ne sont pas forcément ceux d'un "architecte de l'information".. Ils sont ceux qui sont potentiellement utilisés et fournis pour formaliser le travail sur l'architecture de l'information.. Cette compétence peut être confondue avec le travail sur l'ergonomie et l'utilisabilité.. On retrouve donc des outils et livrables similaires.. - Outils d'inventaire et de gestion de contenu.. - Outils pour conduire des tests utilisateurs.. - Outils pour supporter le tri de cartes (physique ou informatisé).. - Outils pour formaliser les modèles, tracer des plans, dessiner des maquettes.. Tous les outils de formalisation ne servent cependant qu'à concrétiser un modèle, une idée, un concept.. Erin Malone dit à cet égard ".. We lose sight […] of the fact that we already have the perfect tool: our brains.. The knowledge, expertise and skills to solve problems are right between our ears […] The tool we should be cultivating here is our brain-our skill for problem solving and providing value to our clients and companies […].. We have a responsibility to be smart problem-solvers and use the one tool that we all have - our brains.. " (voir dans les.. lectures complémentaires.. Les principaux livrables en l'architecture de l'information sont les plans de sites, maquettes de pages, description de personas, inventaires de contenus, thesauri, taxonomies et vocabulaires contrôlés.. L'architecture de l'information est un principe général visant à définir les fondations d'une construction web.. L'activité d'architecture consiste à extraire une structure conceptuelle d'un ensemble de contenus et de besoins utilisateurs.. Travailler sur l'organisation des contenus, leur appellation, la navigation et les systèmes de recherche, c'est travailler pour optimiser l'architecture de l'information.. Les liaisons avec l'ergonomie des interfaces sont implicites, notamment du fait de l'objectif général poursuivi : en ergonomie comme en architecture de l'information, l'objectif est de construire une interface adaptée aux besoins des utilisateurs finaux.. Pour approfondir cette relation entre ergonomie et architecture de l'information, vous pouvez lire l'article.. Architecture de l'information : quelles relations à l'ergonomie ?.. The Tool Makes the (Wo)man.. Erin Malone, Boxes and Arrows, 2002.. We Are All Connected: the Path from Architecture to Information Architecture.. , Fu-Tien Chiou, Boxes and Arrows, 2003.. What's in a Name? Or, What Exactly Do We Call Ourselves?.. , Adam Greenfield George Olsen, Boxes and Arrows, 2002.. Information Architecture for the Rest of Us.. , John S.. Rhodes, WebWord, 2002.. Information Architecture For Everyone.. , D.. Keith Robinson, Evolt.. org, 2002.. About Information Architecture.. , Mark Hurst, goodexperience.. com, 2000.. Information Architecture Tutorial.. , John Shiple, WebMonkey, 1998.. K.. , Landay, J.. A.. Hong, J.. I.. (2003).. The Design of Sites.. Patterns, Principles and Processes for Crafting a Customer-Centred Web Experience.. » Pattern Group B.. Creating a Navigation Framework.. » Pattern Group J.. Making Site Search Fast and Relevant.. » Pattern Group K.. Making Navigation Easy.. Rosenfeld, L.. Morville, P.. Information Architecture for the World Wide Web.. , 2nd Edition.. Designing Large-Scale Web Sites.. O'Reilly Associates.. Wodtke, C.. Information architecture - Blueprints For The Web.. New Riders.. (lire.. la chronique Ergolab de Information Architecture.. ).. Brinck, T.. , Gergle, D.. Wood, S.. (2001).. Usability for the Web.. Morgan Kaufman.. Chapitre 5,.. Information Architecture.. la chronique Ergolab de Usability for the Web.. Kahn, P.. Lenk, K.. Architectures de sites web.. Pyramid.. la chronique Ergolab de Architectures de sites web.. Don't make me think.. Que.. Chapitre 6,.. Street Signs and Breadcrumbs.. la chronique Ergolab de Don't make me think.. Louis Rosenfeld Peter Morville.. Paul Kahn et Krzysztof Lenk.. Information architecture.. Christina Wodtke..

    Original link path: /articles/architecture-information.php
    Open archive

  • Title: Recette de test utilisateur, Partie 1 - Ergolab
    Descriptive info: 03 Janvier 2004.. Partie 1.. Recette de test utilisateur, Partie 1.. Identifier la cible utilisateur et ses caractéristiques.. Identifier les objectifs des utilisateurs….. Recruter et prendre rendez-vous avec les utilisateurs.. Préparer le plan de test en fonction des objectifs d'utilisabilité.. Préparer pré et post questionnaires.. Pour en savoir plus….. Chacune de ces étapes exige des ingrédients spécifiques.. Il est important de savoir où se procurer ces ingrédients et comment les mêler.. Comme pour les recettes de cuisine, la dextérité vient avec l'expérience.. Sauf qu'en ergonomie, le contexte est toujours différent.. Les projets sont différents, les interfaces et les gens aussi.. On doit donc adapter la recette à ce contexte pour ne pas rigidifier la démarche.. Comprendre l'importance des tests utilisateurs n'implique pas de pouvoir les conduire.. Il faudra avoir saisi les enjeux du test, les méthodes à appliquer, les données à recueillir, la manière de présenter les résultats….. La façon de conduire un test utilisateur dépend en grande partie du budget accordé à l'ergonomie dans le projet.. L'important est de ne pas négliger certaines étapes et de se faire aider par des supports organisationnels (notes, grilles, check-lists, programmes…).. Suivre les conseils des gens qui ont de l'expérience est enfin la meilleure façon de comprendre les points-clés de la démarche et ses pièges.. » Pré-requis.. Notre présentation part du principe que l'on a pris connaissance de l'interface et identifié les objectifs du projet.. Le choix de la méthode du test suppose que le projet soit d'ampleur suffisante pour l'avoir fait précéder d'autres analyses (consultation libre des utilisateurs, tri de cartes, analyse des tâches, analyses concurrentielles, inspection experte d'une interface existante…).. S'il s'agit d'un projet de refonte, on aura auparavant conduit une évaluation experte sur la base des normes et critères existant en ergonomie des interfaces (lire à ce propos l'.. article sur les critères ergonomiques.. de Bastien Scapin).. Cette évaluation sera la base du test et permettra de se concentrer sur des points déterminés.. Nous détaillons dans cet article les étapes sous-jacentes à la conduite d'un test utilisateur classique.. La conception de tests à distance est plus spécifique et nécessite certains aménagements.. De façon globale, conduire un test utilisateur, c'est :.. - Préparer le test.. - Tester.. - Analyser les tests et en tirer quelque chose.. Ces 3 grands objectifs peuvent être détaillés selon les activités requises pour les atteindre.. On peut définir 10 étapes pour conduire un test utilisateur :.. Identifier la cible utilisateur et ses caractéristiques.. La nature des tests utilisateur diffère selon le projet pour lequel est conduit l'évaluation.. L'élément qui différencie le plus ces tests sont les participants.. Avant toute chose, il est donc indispensable de se renseigner sur la population cible de l'interface.. Cette étape se base sur l'analyse de la demande.. On doit définir précisément les caractéristiques des utilisateurs cibles (catégorie socio professionnelle, âge, expérience Internet ou avec l'outil informatique…).. Si la cible présente des caractéristiques particulières, on devra les décrire précisément.. S'il s'agit d'un projet de refonte, on doit savoir s'il existe des utilisateurs experts, une communauté d'utilisateurs que l'on pourrait contacter, des réclamations, commentaires d'utilisateurs sur l'application existante.. Si c'est le cas, on devra les analyser.. Identifier les objectifs des utilisateurs.. Identifier les tâches des utilisateurs et leur importance respective dans la réalisation de chacun des objectifs.. Choisir les tâches que l'on va évaluer.. Cette phase est indispensable puisque c'est à partir de ces données que l'on pourra concevoir des scénarios de test adaptés.. Il est en effet essentiel d'identifier les objectifs des utilisateurs afin de pouvoir concevoir le plan de test.. Cette identification sert de base pour définir les tâches des utilisateurs et leur importance respective dans la réalisation de chacun des objectifs.. Cela permet de choisir les tâches que l'on va évaluer.. Si on prend pour exemple un site d'e-commerce, on peut déterminer comme tâches critiques à tester la commande d'un produit précis, la recherche du prix d'un produit, la recherche des coordonnées du service après-vente….. Recruter et prendre rendez-vous avec les utilisateurs.. » Echantillonnage.. Lorsqu'il s'agit de recruter les participants, on doit le faire en fonction de l'analyse de la population cible.. C'est cette analyse qui va conditionner l'échantillonnage des participants.. Les critères de recrutement sont classiquement la catégorie socio professionnelle, l'âge, l'expérience Internet ou avec l'outil informatique.. Ces critères sont différents en fonction du type de cible (grand public ou professionnelle).. Sauf si la population à laquelle s'adresse l'interface est très ciblée, on doit veiller à recruter des utilisateurs de niveaux variés, de différentes tranches d'âges et de genres.. On peut s'adresser à des sociétés de recrutement spécialisées, passer une annonce en ligne ou dans un journal papier ou faire appel à son réseau de connaissances.. Pour des applications professionnelles, on doit recruter des utilisateurs dans le domaine cible.. » Le  ...   l'on doit explorer pendant le test.. Un plan de test consiste donc à décrire de façon détaillée les scénarios de navigation permettant d'évaluer les tâches-clés, ou de délimiter la partie de l'application / du site web pour laquelle on prévoit une navigation libre.. Le scénario peut être rendu plus crédible lorsqu'il réunit plusieurs questions, afin de simuler une véritable activité de l'utilisateur sur le site.. Il est essentiel d'inclure dans le plan de test des étapes de recueil de descriptions subjectives de l'expérience (concernant la réalisation d'une tâche en particulier ou de la navigation globale dans le site).. La satisfaction utilisateur est en effet une des composantes de l'utilisabilité d'une application.. » Type de protocole.. Le scénario peut être présenté à l'utilisateur de façon écrite ou orale.. On peut aussi concevoir des protocoles combinant des présentations orales et écrites.. Chacun de ces protocoles présente des avantages et des inconvénients.. Un.. protocole écrit.. permet de conserver une distance à l'utilisateur, mais présente le risque d'être mal interprété.. De plus, la rigueur qu'il introduit dans le test peut mettre l'utilisateur mal à l'aise.. Enfin, il éloigne le participant d'une situation potentiellement réelle d'utilisation.. A l'inverse, un.. protocole oral.. permet d'orienter le test vers une dimension plus réaliste et humaine.. Il nécessite cependant une grande rigueur de la part de l'ergonome puisque les scénarios doivent toujours être proposés de la même manière.. En outre, la présentation orale est plus susceptible d'entraîner des questions de la part de l'utilisateur.. Les réponses à ces questions sont encore un risque d'influencer l'utilisateur dans ses réponses.. Le choix d'un protocole écrit ou oral est souvent lié aux préférences individuelles de l'ergonome et à ses convictions concernant les façons "idéales" de conduire un test.. » Durée du test.. On évitera de faire durer le test plus d'une heure.. Cela semble le maximum acceptable compte tenu de ce que l'on sait du fonctionnement attentionnel.. On peut envisager de conduire des tests plus longs si on introduit une pause.. Préparer pré et post questionnaires.. » Le pré-questionnaire.. Le pré-questionnaire peut se présenter comme une entrée en matière.. Il permet d'introduire l'utilisateur au test et de recueillir des informations de base.. C'est aussi le moment d'obtenir l'accord du participant si l'on envisage de le filmer.. Ce pré-questionnaire peut être administré avant même de recruter les utilisateurs, puisque les réponses permettront de sélectionner des participants représentatifs de la cible finale.. Il inclut notamment des questions liées au niveau d'expertise de l'utilisateur (expertise informatique ou de la navigation sur internet).. On peut poser des questions plus.. précises sur les durée et fréquence des utilisations.. Le questionnaire sera conçu en fonction de l'interface à évaluer.. S'il s'agit d'un projet de refonte, il peut servir à recueillir des informations liées à l'expérience de l'application, ou à l'expertise concernant la tâche principale supportée par l'application (exemple pour un site d'e-commerce, expérience de l'achat en ligne).. Dans le cas d'une application professionnelle, le pré-questionnaire sera orienté métier.. » Le post-questionnaire.. Le post questionnaire permet de recueillir des données globales sur la passation, et notamment le ressenti subjectif.. C'est aussi l'occasion d'expliquer certaines phases du test.. La seconde partie de cet article détaillera les phases plus pratiques du test utilisateur : préparation du matériel, passation du test, analyse et restitution des résultats.. la seconde partie.. http://www.. stcsig.. org/usability/resources/toolkit/toolkit.. html.. Formulaires, checklists et documents pour supporter la conduite d'un test utilisateur.. Grant Consulting.. A Usability Test Storyboard.. Perfetti, C.. and Landesman, L.. Eight Is Not Enough.. User Interface Engineering.. Usability.. gov.. Conducting and Using Usability Tests.. Fast, K.. Recording Screen Activity During Usability Testing.. Boxes and Arrows, How to: Methods Approaches.. Grant, J.. Do-It-Yourself Usability Testing.. Light, A.. "Discount" user testing under fire.. Usability News.. Spool, J.. Schroeder, W.. Testing Web Sites: Five Users Is Nowhere Near Enough.. Proceedings of ACM CHI Conference on Human Factors in Computing.. Version électronique sur www.. winwriters.. (fichier pdf, 122 Ko).. Woolrych, A.. Cockton, G.. Why and when five test users aren't enough.. Proceedings of IHM-HCI 2001, Volume 2, 105-108.. Toulouse, France.. Version électronique sur netraker.. (fichier pdf, 215 Ko).. Gordon, S.. How to Plan, Execute, and Report on a Usability Evaluation.. (première partie : Defining your goals).. Kirby, L.. Professional Website Usability.. SitePoint.. Why You Only Need to Test With 5 Users.. Alertbox, March 19, 2000.. Fleming, J.. (1998).. User Testing - How to find out what users want.. Kuniavsky, M.. Why User testing is good.. Rubin, J.. (1994).. Handbook of Usability Testing.. John Wiley and Sons, New York, NY.. Landauer, T.. K.. (1993).. A mathematical model of the finding of usability problems.. Proc.. ACM 1NTERCHI '93, Amsterdam, The Netherlands, 206-213.. Dumas, J.. S.. Redish, J.. A Practical Guide to Usability Testing.. Ablex, Norwood, NJ.. Amélie Boucher.. Don t make me think.. Steve Krug..

    Original link path: /articles/test-utilisateur-ergonomie-1.php
    Open archive

  • Title: Les critères ergonomiques de Bastien & Scapin, Partie 1 - Ergolab
    Descriptive info: 02 Décembre 2003.. Les critères ergonomiques.. de Bastien & Scapin, Partie 1.. Introduction : les critères comme outil de travail.. Guidage.. Charge de Travail.. Conclusion : dans la seconde partie.. Introduction : les critères comme outil de travail.. » Genèse et utilité des critères ergonomiques.. Parmi ces outils, il existe de nombreuses normes, recommandations et check-lists visant à fournir un cadre à l'expertise de l'ergonome.. Ce type d'outil est important dans le sens où il permet d'avoir toujours la même base et passe en revue tous les défauts d'utilisabilité potentiels d'une interface informatique.. Leur intérêt réside aussi dans leur gradient de précision, le fait qu'ils soient formels et réutilisables.. Le problème qui se pose dans l'exercice quotidien de l'ergonome est la compilation de toutes ces sources et la question de leur fiabilité.. Face à la multitude des recommandations existantes, Christian Bastien et Dominique Scapin ont procédé à partir de 1997 à la synthèse d'environ 900 recommandations dans le domaine de l'ergonomie informatique au sens large.. Leur travail a abouti à une liste de 18 critères répartis en 8 dimensions.. » Validation des critères.. L'évolution des critères ergonomiques de Bastien Scapin s'est basée sur des résultats expérimentaux.. Les auteurs se sont assurés que disposer de la liste des critères augmentait les performances d'évaluation d'une interface (par rapport à une évaluation libre, non appuyée par ce document).. Ils ont de plus testé la fidélité des critères.. Ces études ont conduit à un remaniement des critères ergonomiques.. Enfin, et c'est ce qui paraît le plus intéressant, Bastien, Scapin Leulier ont mené une étude expérimentale comparant les performances d'évaluation de trois groupes :.. - un groupe contrôle, ne disposant d'aucun référent pour conduire son évaluation.. - un groupe dit "critères", à qui l'on fournissait les critères ergonomiques comme guide d'évaluation.. - un groupe dit "ISO", à qui l'on fournissait la partie 10 de la norme ISO 9241 (concernant le dialogue) comme guide d'évaluation.. Les résultats montrent que l'utilisation des critères ergonomiques lors de l'évaluation d'une interface entraîne la détection d'un plus grand nombre de problèmes de conception que l'utilisation de la norme ISO 9241-10 ou qu'une évaluation libre.. On n'observe pas de différence de performance entre les groupes ISO et contrôle.. Ceci peut notamment être relié au fait que la rédaction des normes ISO est basée sur un consensus inter-juges.. Ce sont donc des dimensions sur lesquels tout le monde s'accorde.. » Utilité des critères.. Le travail d'évaluation, de diagnostic et de combinaison des sources effectué par les auteurs visait à fournir une structure de travail cohérente pour l'évaluation.. La cohérence attendue d'un tel travail est aussi bien intra-évaluateur qu'inter-évaluateurs.. En effet, il s'agit d'abord d'arriver à une fidélité des évaluations pour un même ergonome.. D'autre part, cela permet dans l'absolu d'homogénéiser les évaluations selon les évaluateurs.. Il paraît en effet intéressant de limiter la variabilité des performances des évaluateurs.. On ne peut pas prétendre que les évaluateurs feront le même travail car ils disposent du même outil.. Mais on peut faire évoluer les outils de travail pour qu'ils correspondent mieux aux besoins des ergonomes et donc soient plus utilisés.. En outre, la conception d'un tel cadre de travail permet de dégager une base de discussion commune.. Ces outils sont aussi intéressants pour effectuer des évaluations heuristiques, inspections croisées de plusieurs ergonomes se prononçant sur la même interface.. Les critères proposés par Bastien et Scapin peuvent être utilisés en conception comme en évaluation.. Ils s'appliquent aussi bien dans le domaine du web que du logiciel.. Cependant, leur interprétation sera guidée par les spécificités de chacun de ces domaines.. L'expérience du web permet par exemple de repérer des problèmes classiques d'incitation.. L'ergonome sera donc particulièrement attentif à ce type de problèmes, qui sont différents de ceux que l'on trouve dans le domaine logiciel.. Le fait que les critères restent généraux permet de trouver de nouveaux problèmes auxquels on n'aurait pas forcément pensé.. Outre le domaine d'application, tout le contexte d'utilisation de l'interface permet une interprétation spécifique des critères.. Par contexte d'utilisation, on entend aussi bien caractéristiques de l'utilisateur que caractéristiques technologiques de son équipement informatique.. Nous allons d'abord lister les critères définis par Bastien Scapin.. Chacun de ces critères sera brièvement explicité dans la suite de l'article.. Pour plus de détails, nous vous renvoyons à la lecture des articles sources des auteurs (voir les lectures complémentaires).. LES CRITERES ERGONOMIQUES.. Incitation.. Groupement / Distinction entre Items.. Groupement /  ...   le dernier critère qui permette d'optimiser le guidage.. Elle correspond au fait que les informations présentées à l'utilisateur doivent être compréhensibles.. Elles doivent donc être adaptées à l'utilisateur.. Par exemple, un langage technique pourra être employé dans une application métier mais pas dans une application grand public.. Pour être compréhensibles, les informations doivent aussi être adaptées au média.. La lecture sur écran est une activité différente de la lecture papier.. Elle nécessite donc des contenus formatés sur-mesure, que ce soit dans le domaine du web ou du logiciel.. Enfin, pour être lisibles, les informations doivent être facilement perçues.. On doit optimiser la taille des polices, leur format (l'italique est par exemple moins lisible qu'un format classique), l'espacement entre les lignes, entre les lettres, les contrastes fond / caractères, etc.. faciliter la lecture d'informations sur le web.. Charge de Travail.. L'intervention d'un ergonome dans un projet informatique doit faciliter l'activité de l'utilisateur.. On doit lui fournir des moyens d'atteindre ses objectifs, de les atteindre rapidement et le plus facilement possible.. Dans l'idéal, on doit supporter la tâche de l'utilisateur de bout en bout.. La charge de travail doit être reportée sur le système.. La perception et la mémorisation des informations doivent être facilitées.. Plusieurs critères permettent d'alléger la charge de travail de l'utilisateur :.. La notion de brièveté réfère aux fait que le système et son interface doivent être conçus pour limiter le travail de l'utilisateur, en perception et mémorisation comme en action.. Deux critères participent de la brièveté :.. Concision.. La concision concerne les éléments de l'interface pris un par un.. Il s'agit de limiter pour chaque paquet d'information l'effort à fournir par l'utilisateur.. On doit donc présenter l'information de façon claire et adaptée à ce que connaît l'utilisateur dans le monde réel.. Les aspects perceptifs sont très importants pour alléger le travail de l'utilisateur.. On doit optimiser l'interface pour que la perception soit facilitée.. De plus, on doit faciliter le traitement cognitif des informations.. La taille des groupes comme la taille des éléments individuels (mots, boutons, liens…) doivent donc être adaptées.. Exemple :.. taille du libellé d'un lien.. :.. Pour nous contacter, vous pouvez cliquer sur ce lien et alors on vous répondra très vite.. versus.. contactez-nous.. Actions Minimales.. Le critère d'actions minimales concerne la réalisation d'une procédure, d'une suite d'actions.. Pour satisfaire à ce critère, on doit éviter de solliciter une action inutile et fournir des raccourcis.. Le nombre d'étapes d'une procédure doit être limité pour que l'utilisateur puisse accomplir sa tâche le plus rapidement possible.. Densité Informationnelle.. Limiter la charge de travail, c'est aussi se poser la question de la pertinence des contenus présentés à l'utilisateur.. On doit limiter le nombre d'informations présentées en même temps.. Si certaines sont inutiles, il est nécessaire de les supprimer ou de les transférer à un autre endroit.. On doit raisonner de la même façon lorsque l'on propose un choix à l'utilisateur.. On ne peut choisir efficacement que parmi un nombre d'informations restreint.. La seconde partie de cet article détaillera la suite des critères ergonomiques de Bastien Scapin.. Lire la seconde partie.. » Ressources en ligne :.. Bastien, J.. M.. C.. , Leulier, C.. , Scapin, D.. L.. L'ergonomie des sites web.. In J.. -C.. Le Moal B.. Hidoine (Eds.. ),.. Créer et maintenir un service Web.. (pp.. 111-173).. Paris : ADBS.. Disponible à l'adresse suivante (fichier pdf à télécharger, 202Ko) :.. adbs.. fr/uploads/ouvrages/inria98/p111-173.. pdf.. Plusieurs présentations des critères ergonomiques :.. - sur.. ergonomia.. ca.. (fichier pdf à télécharger, 99Ko).. ergoweb.. le site de Mireille Bétrancourt.. Idéactif.. » Ressources externes :.. Bastien J.. et Scapin D.. (1992).. A validation of ergonomic criteria for the evaluation of human-computer interfaces,.. International Journal of Human-Computer Interaction.. , 4, pp 183-196.. Scapin, D.. Critères Ergonomiques pour l'Évaluation d'Interfaces Utilisateurs (version 2.. 1).. Technical report Ndeg.. 156, May 1993.. INRIA.. Programme 3 Artificial intelligence, cognitive systems, and man-machine interaction.. (1997).. Ergonomic criteria for evaluating the ergonomic quality of interactive systems.. Behaviour and Information Technology.. , 6 (4-5), 220-231.. C, Scapin D.. , Leulier C.. The ergonomic criteria and the ISO/DIS 9241-10 dialogue principles : a pilot comparison in an evaluation task.. Interacting with Computers.. , Vol.. 11, n° 3, p.. 299-322.. M.. C.. L.. Évaluation des systèmes d'information et Critères Ergonomiques.. In C.. Kolski (Ed.. Systèmes d'information et interactions homme-machine.. Environnement évolués et évaluation de l'IHM.. Interaction homme-machine pour les SI.. (Vol.. 2, pp.. 53-79).. Paris : Hermes..

    Original link path: /articles/criteres-ergonomiques-1.php
    Open archive

  • Title: Expérience utilisateur - Ergolab, ergonomie sites web
    Descriptive info: TAG : Expérience utilisateur.. Voir tous les tags.. tags.. Expérience utilisateur.. Voir ce tag dans :.. les articles.. les chroniques de livres.. les liens.. le bloc-notes.. afficher.. liste des tags.. 4 ressource(s).. portent le tag.. "Expérience utilisateur".. [chronique de livre].. "And polish, polish, polish.. " Une phrase qui revient comme un refrain, soulignant l'importance du détail, et l'effort nécessaire pour atteindre le "bon" détail.. Bien sûr, les contraintes.. Expérience utilisateur.. Mobile.. The Elements of User Experience.. Jesse James Garrett, jeune jedi de l'architecture de  ...   Un moyen de fournir à la communauté.. Chronique de Ergonomie web illustrée (Eyrolles, Collection Design Interface) sous forme de retours sur ce qu'ils en disent.. Site-Seeing.. A Visual Approach To Web Usability.. Site-Seeing est un livre qui traite de l'utilisabilité web dans une perspective globale.. Pour Luke Wroblewski, l'expérience utilisateur est à l'intersection des problématiques de présentation, d'organisation et d'interact.. Voir tous les tags du site Ergolab.. dernière note.. [05.. Lorsqu une fiche produit sort de sa page.. Lire la note n°12.. dernière chronique..

    Original link path: /tags/tag.php?id=51
    Open archive

  • Title: Mobile - Ergolab, ergonomie sites web
    Descriptive info: TAG : Mobile.. Mobile.. 3 ressource(s).. "Mobile".. [lien].. Ux-Mobile.. Mathieu et JC nous proposent UX-Mobile, un blog consacré à l'expérience utilisateur mobile réussie, avec 4 grandes rubriques (design d'interface, études et recherches, expérience utilisateur, innovation).. Sites blogs.. Sender 11.. Le blog de Morten Hjerde (Norvège) sur le design d'interaction mobile..

    Original link path: /tags/tag.php?id=53
    Open archive

  • Title: Chronique 'Ergonomie web illustrée', Amélie Boucher – Ergolab, ergonomie sites web
    Descriptive info: Ergonomie web illustrée.. Auteur(s) : Amélie Boucher.. Année de publication : 2010.. Editeur : Eyrolles.. 336 pages.. ISBN : 2212126956.. Prix : 30,40.. Liste des livres.. Préfacé par Benoît Drouillat (président de Designers Interactifs), ce livre de 336 pages d'études illustrées et en couleur aide à mieux comprendre ce dont les internautes ont besoin lorsqu'ils naviguent sur nos sites web.. Le contenu.. Les 62 cas pratiques sont répartis en chapitres selon la thématique abordée :.. I.. Pages d'accueil.. II.. Pages de listes et rubriques.. III.. Pages de contenu.. IV.. Formulaires.. V.. Outils en lignes.. VI.. E-mails Newsletters.. VII.. Applications iPhone.. (Le.. sommaire en détails.. est disponible sur le site du livre).. ».. Voir un extrait.. (22 pages).. Dans ce livre, on retrouve une analyse experte mais aussi des retours de tests utilisateurs : comportements des internautes face aux pages web, remarques et parcours oculaires.. Parmi les exemples étudiés : AFNIC, Allociné, Archiduchesse, CarriereOnLine, Challenges, CNC, Delamaison, Evene, Fluctuat, Fortuneo, Krys, La Chaîne Météo, Le Grand Robert, Le Moulin Roty, Okaïdi, ParuVendu, Saveur Bière, SeLoger, Théâtre de l'Odéon, Viadeo.. Ce qu'ils en disent.. Dick Lantim.. , Responsable Expérience utilisateur chez Microsoft.. « Enfin un livre d'ergonomie qui n'impose pas une vue académique de la discipline, risquant de n'intéresser que les lecteurs déjà sensibilisés à ces valeurs.. Amélie amène naturellement le lecteur à réfléchir sur cette problématique, quelle que soit sa sensibilité vis-à-vis de cet art.. Elle repositionne ainsi l'ergonomie comme une pièce maîtresse de l'élaboration d'une interface pour fournir la meilleure expérience utilisateur possible.. Pierre Kosciusko-Morizet.. , PDG du Groupe PriceMinister.. « Si les sites pouvaient parler, ils auraient tellement de  ...   de.. Don't Make me Think.. « Quand l'éditeur d'Amélie m'a envoyé un chapitre en PDF de son nouveau livre, je ne voulais même pas ouvrir le fichier.. Pour une bonne raison : je m'étais juré, il y a deux ans, de ne plus écrire de citations pour quatrièmes de couvertures, parce que cela me prenait trop de temps.. (Contrairement à nombre d'autres, je me sens obligé de véritablement lire le livre avant d'écrire une recommandation.. ) Sans compter que c'était en français, et que je n'en parle pas un mot.. (Certes, ma femme et moi aimons nous dire "Bonjour!" tous les matins depuis que nous avons emmené notre fils à Paris, mais c'est vraiment tout ce que je connais.. ) Et puis j'ai fait l'erreur d'ouvrir le PDF.. Les pages étaient belles et m'intriguaient.. Même sans être capable de lire un mot, je comprenais ce qu'Amélie tentait de faire, et j'ai voulu savoir ce qu'elle avait à dire.. Après deux heures de travail acharné, avec l'aide des souvenirs de mon amie Elisabeth qui avait étudié le français au lycée et un certain nombre d'allers-retours vers Google traduction, nous avions "lu" le chapitre entier.. Et ma première impression était confirmée : même via une traduction approximative, je pouvais dire qu'Amélie fait preuve d'une profonde compréhension de l'utilisabilité.. Et qu'elle pense et écrit merveilleusement bien - à la limite du poétique - à ce sujet.. J'ai accepté de lui écrire une recommandation, car je pense que beaucoup de gens devraient lire son livre.. En échange, elle doit promettre de trouver quelqu'un pour me le lire en anglais…».. Le site du livre :.. ergonomie-web-illustree..

    Original link path: /livres/ergonomie-web-illustree.php
    Open archive



  •  


    Archived pages: 258